Accueil > Guide sur les montres et l’horlogerie > Visite du Musée International d’Horlogerie de La Chaux-de-Fonds
Musée International d'Horlogerie de la Chaux de Fonds en SUISSE MIH

Visite du Musée International d’Horlogerie de La Chaux-de-Fonds

Visite du Musée International d’Horlogerie de La Chaux-de-Fonds
4 (80%) 2 votes

De passage dans le Jura suisse, j’ai décidé de faire un tour dans la cité de La Chaux de Fonds. Véritable cité horlogère avec son architecture classée au Patrimoine Mondial de l’Unesco, cette ville abrite aussi l’un des plus beaux musées horlogers du monde. Cet article va donc vous permettre de découvrir ce lieu très réussi et de vous donner envie de vous rendre au Musée International de La Chaux de Fond…

Histoire du musée

L’origine du musée international de La Chaux-de-Fonds est très ancienne. En effet, c’est grâce à l’école d’horlogerie de cette cité qui ouvre ses portes en 1865 que va naître l’une des plus belles collections de montres et d’horloges mécaniques au début pour un objectif seulement didactique. Cependant, très rapidement le nombre de pièces va grandir et une commission va gérer cette partie de l’école.

Pour la véritable fondation du musée, il faudra attendre encore quelques années après que Maurice Picard, un industriel horloger d’origine française, et un petit groupe de passionnés demandent la création d’un musée à la ville. Le 24 mars 1902, est donc fondé officiellement l’établissement qui deviendra quelques décennies plus tard le musée de la Chaux-de-Fonds.

Montre Tour de Babel

Très rapidement, les responsables du musée vont chercher à acquérir des pièces d’exception comme le chronomètre de marine n°12 de Ferdinand Berthoud (1902), une pendule à musique de Pierre Jaquet Droz (1927) et de nombreuses montres émaillées. Après guerre, les collections s’agrandissent encore avec des modèles provenant d’autres pays comme la France ou l’Angleterre.

Le musée évolue encore et, ses collections devenant de plus en plus importantes, il est nécessaire de trouver de nouveaux locaux pour le Musée International d’Horlogerie – L’Homme et le Temps. Le nouveau bâtiment fabriqué entre 1972 et 1974 inaugure une architecture en béton et souterraine. Cela permet au musée d’être invisible au plus grand nombre et de se trouver tout près des autres musées de la ville sous un parc.

Entrée du MIH

En 1980, la dernière étape du nouveau musée a lieu avec l’installation du carillon monumental dans le parc au-dessus. Tous les quarts d’heure, ce dernier va sonner avec des thèmes en accord avec les saisons.

Depuis cette date, le musée n’a cessé d’évoluer en augmentant sa collection et en retravaillant sa présentation. En 1993, il créé même le Prix Gaïa décerné aux personnalités qui ont contribué à développer ou faire rayonner l’horlogerie.

Découvrez cette petite vidéo de la visite du MIH :

Une superbe collection

Rentrer dans le Musée International d’Horlogerie de La Chaux-de-Fonds, c’est rentrer dans une véritable caverne d’Ali Baba pour tout passionné de belles montres. Au total, cette organisation dispose de plus de 5 000 pièces de toutes tailles et de toutes époques : horloge de tour du Moyen-Âge, astrolabes, pendules de table, chronomètre de marine, montres bijoux du XVIe ou XVIIe siècles, montres de poche du XIXe siècle, montres-bracelets ou encore montres contemporaines datant de seulement quelques années. On trouve même des panneaux solaires, des clepsydres ou des horloges à feu qui servaient bien avant les objets de mesure du temps mécanique.

Panneau solaire avec canon

Bien sûr, l’ensemble des pièces n’est pas exposé, mais seulement une petite partie. Parmi les différentes pièces que l’on trouve dans les locaux du musée, certaines sont vraiment exceptionnelles, comme la reconstitution de l’Astrarium (1985) d’une pièce de 1365, un immense planétarium de François Ducommun de 1816, une horloge mystérieuse de 1860, une montre à tact d’Abraham Louis Breguet, la Boîte à oiseau chanteur de Jaquet Droz de 1840, etc. Parmi les dernières nouveautés, on peut découvrir un magnifique buveur de café ottoman et automate qui fonctionne grâce à des grains de café.

Astrarium

Petite visite du Musée d’Horlogerie de La Chaux de Fond

Visiter le musée des montres de La Chaux de Fonds est une très belle expérience que je recommande à tous les passionnés d’horlogerie. Vous trouverez ici un petit guide de visite des lieux.

L’entrée du musée se fait par quelque chose qui ressemble étrangement à l’entrée du tunnel. Après avoir passé l’accueil, on découvre les horloges de tour assemblées comme des œuvres d’art. On découvre aussi les fresques de l’artiste suisse Hans Erni réalisées à l’occasion de l’exposition universelle de Bruxelles en 1958. Ces dernières représentent la Suisse et l’horlogerie. Ensuite, nous montons directement à l’étage pour commencer la visite proprement dite…

Reconstitution de la machine d'Anticythère

De l’origine de la mesure du temps à l’époque moderne

Il est en fait possible de découvrir le musée par plusieurs fils, je vais vous parler tout d’abord de celui qui est chronologique. Via un fil rouge, on découvre la mesure du temps depuis le tout début de l’humanité, il y a plusieurs milliers d’années, jusqu’à aujourd’hui.

Vous découvrez comment les hommes mesuraient le déroulement du temps et le calendrier en se servant du soleil, de la lune. Puis, les hommes vont se servir des horloges à eau dès l’Egypte Ancienne, des sabliers et des cadrans solaires.

Clepsydre

Pour voir les premières pièces mécaniques, il faudra attendre encore quelques siècles, et plus précisément entre le XII et XIVe siècles. C’est dans l’Europe médiévale, entre l’Italie, l’Angleterre, l’Allemagne ou la France que sont créées les premières horloges de tour. On découvre ensuite la miniaturisation des mécanismes, l’apparition des montres et des complications horlogères pour finir par les montres du XXe siècle…

Cette visite par époque est très intéressante, car elle permet de voir comment l’homme a recherché à travers les siècles à mesurer le temps.

Horloge de tour

Différents univers

Une autre manière de découvrir le musée d’Horlogerie de la cité de La Chaux-de-Fonds est de le faire par univers. En effet, l’équipe du musée a organisé l’espace et les collections via des thèmes :

  • Ciel : des instruments qui se servent des astres comme le soleil (cadran solaire) ou qui permettent de mesurer la course des étoiles (astrolabes, astrarium)
  • Terre : on découvre dans cet univers les premières horloges mécaniques avec leurs systèmes rudimentaires
  • Jour, Heure et seconde : vous y trouverez des pendules, horloges et montres de plus en plus précises et de en plus compliquées
  • Mode : cet endroit permet de voir les évolutions du style des montres et horloges en rapport avec l’évolution de la mode à travers les siècles.
  • Pouvoir : l’horlogerie sert aussi à contrôler, ce que vous pourrez découvrir là-bas avec par exemple des horloges pointeuses pour contôler les salariés
  • Main et machine : un espace qui permet de voir des établis d’horlogers ainsi que des machines

Pour finir la visite du musée, vous trouverez quelques jeux de rapidité ou de concentration en rapport avec le temps durant vos pérégrinations. A l’accueil, se trouve aussi une cafétéria et une petite boutique.

Montre automate

Petite conclusion

Le Musée International d’Horlogerie de La Chaux-de-Fonds est à ne pas rater si l’on aime l’horlogerie et les vielles pièces. Vous pourrez facilement y passer plusieurs heures en vous baladant et en admirant chaque pièce qui y est exposée. Je le recommande donc fortement !

Etablit d'horlogerie

Infos pratiques

Crédits photos : © Musée International d’Horlogerie de la Chaux-de-Fonds – Suisse

Découvrez d’autres musées horlogers avec :