Canal original de la distribution horlogères, la boutique multimarques est aujourd’hui encore essentielle pour la plupart des marques horlogères, car c’est l’un des lieux d’achat de montres les plus communs. Effectivement, grâce à elle, ils peuvent couvrir entièrement le territoire d’un pays et tout cela à moindre frais. Vous découvrirez dans cette partie, tout ce qu’il faut savoir sur les boutiques indépendantes et multimarques, mais aussi sur les chaînes, ainsi que sur les grands magasins…

Le canal historique

L’horlogerie suisse et mondiale a depuis sa création fonctionné de manière très peu intégrée. Il était courant que les fabricants de mouvement ne soit pas les mêmes que les fabricants de montres et qu’il y est en plus de nombreux autres sous-traitants. Alors, bien sûr, la distribution était rarement effectuée par la marque en elle-même – par le producteur de la montre -, mais le plus souvent par de petits distributeurs agréés qui avaient leur zone de chalandise, une région ou une ville où ils détenaient le monopôle de la distribution.

Une distribution fragmentée

Cependant, les lieux de vente étaient peu présents dans l’horlogerie avant sa première démocratisation, c’est-à-dire entre 1700 et 1800. Effectivement, avant cette époque, la plupart des commandes provenaient de nobles, de têtes couronnées ou de grands bourgeois. Rares étaient donc les boutiques qui proposaient ce genre d’objets. Il était plus courant de se rendre directement chez l’artisan ou même de le faire venir chez soi. D’ailleurs, les rois et les plus grands nobles avaient leurs propres horlogers qui portaient le titre très renommé d’horlogers du Roi.

Depuis le XIXe siècle et le développement, les horlogers ont donc cherché à avoir un réseau de distribution de spécialistes. Souvent, il s’agissait de petits horlogers de quartier ou bien de bijouterie qui proposaient aussi des montres. Dans tous les cas, il s’agissait la plupart du temps de petits indépendants.

Boutique Les Montres

L’apparition des Grands Magasins

Les grands magasins qui ouvrent pendant la seconde moitié du XIXème siècle (Aristide Boucicaut ouvre son Bon Marché à Paris en 1852), c’est donc un nouveau canal de distribution qui apparaît. L’horlogerie va rapidement chercher à distribuer ses produits dedans, et aujourd’hui des enseignes comme Le Bon Marché, Les Galeries Lafayette ou Le Printemps sont des grands vendeurs de montres et d’objets de luxe et de mode.

L’apparition des chaînes

Après la Seconde Guerre Mondiale, la distribution se regroupe petit à petit en France et en Europe. C’est l’apparition des grandes enseignes de distributions dans les années 1950 à 1970. Le secteur de l’horlogerie ne fait pas exception avec l’apparition de plusieurs chaînes de magasins dans l’horlogerie ou dans la bijouterie.

Canal primordial, ces enseignes multi points de vente de distributeurs ont un rôle essentiel pour la plupart des marques qui vendent des montres. Leur présence sur l’ensemble d’un territoire permet de cibler le plus grand nombre de clients, surtout qu’elles sont souvent placées dans les centres commerciaux ou les artères commerçantes des villes.

Magasin Bucherer Paris

Des formes différentes et des clientèles diverses

Les magasins physiques qui vendent des montres ont des formes très diverses et variées. Il existe, en effet, plusieurs classifications possibles pour s’y retrouver.

Par leur taille

La plupart des acteurs indépendants disposeront de petits lieux de vente, même si certains ont plus de surface que d’autres. Pour les enseignes multipoints de vente, le lieu de vente est aussi souvent petit. Cependant, il existe quelques chaînes comme Bucherer qui dispose de véritables “grands magasins” dédiés à l’horlogerie.

Par leur clientèle

Les montres, cela va de 10 euros à plusieurs centaines de milliers d’euros, alors forcément la clientèle n’est pas la même. Les différentes enseignes vont donc cibler différentes clientèles.

Dans l’entrée de gamme, il y a surtout les enseignes de galeries marchandes comme Histoire d’or, Cléor ou Le Manège à Bijoux. On trouve aussi beaucoup d’horlogers et bijoutiers indépendants.

D’autres acteurs comme Louis Pion, Maty ou un grand nombre d’indépendants vendent aussi bien des montres d’entrée de gamme que des montres haut de gamme, cela dépendra de la situation de la boutique.

Pour trouver des spécialistes de l’horlogerie de luxe, il faudra se tourner vers Bucherer (en France, mais surtout en Suisse), Gübelin (surtout en Suisse) et surtout des indépendants haut de gamme comme Les Montres, Dubail, etc.

Par leur spécialisation

Il est possible de classifier les distributeurs de montres par spécialisation. La plupart du temps, il s’agit de bijouteries-horlogers, mais il y a aussi un grand nombre de spécialistes dans la vente de montres comme Bucherer, Louis Pion ou des indépendants horlogers.

Boutique Cresus Lyon

Les avantages et les inconvénients

Les avantages et les inconvénients de ces différents canaux vont largement différer du type de boutique. Un petit revendeur de quartier ou même un grand indépendant, ce n’est pas du tout pareil qu’une grande chaîne de magasins ou bien que des grands magasins.

Les plus

Voici les différents avantages pour les boutiques indépendantes et multi marques, les enseignes et les grands magasins :

Les moins

Mais il y a aussi quelques désavantages :

Espace de haute horlogerie Printemps Haussmann

Quelques grands acteurs de la distribution en magasin physique

Bien sûr, je ne peux pas vous présenter l’ensemble des grands magasins, des enseignes et boutiques d’horlogers indépendants, mais seulement quelques uns des plus connus en France, ainsi quelques coups de cœur.

Les boutiques indépendantes

Les grandes enseignes multi points de vente

Grands magasins

Boutique ABP

Découvrez les autres points de vente de montre :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.