Balancier

Balancier
Notez cet article

Parmi les composants horlogers les plus utiles pour un mouvement mécanique, il y a bien sûr le balancier horloger. Sans lui, pas de précision, car cette pièce mobile du mouvement mécanique sert à régulariser l’énergie qu’il reçoit du rouage grâce à ses oscillations.

Il prend une forme différente s’il se trouve dans une montre ou dans une horloge. Mais, comment fonctionne-t-il et quelles sont les différences entre un balancier d’horloge et de montre mécanique ?

Définition du balancier

Le balancier est donc un organe réglant d’un mouvement horloger. Il a, la plupart du temps, une forme circulaire et, comme il s’agit d’une pièce mobile, il va avoir un mouvement oscillatoire sur son axe de rotation.

Chaque oscillation provoque un mouvement qui divise le temps en des intervalles égaux et les aller-retours provoquent le tic-tac si caractéristique des montres ou pendules.

Le balancier d’une montre

Dans une montre mécanique, le balancier, qui prend la forme d’un volant à 2 ou 3 bras équilibrés, est relié étroitement à un spiral (ressort en acier ou en silicium plus fin qu’un cheveu). Ce dernier se trouve au centre du balancier.

Pour rentrer plus dans le détail du fonctionnement du balancier, il y a plusieurs étapes :

  1. L’ancre de l’échappement va donner une impulsion pour que le balancier effectue une rotation. C’est à ce moment qu’il effectue un TIC.
  2. Pendant la rotation, le spiral va se comprimer ce qui va équilibrer la force envoyée.
  3. Suite à la compression du spiral, celui va se détendre et donc entraîner dans un mouvement arrière le balancier, c’est le TAC.
  4. Le mouvement de va-et-vient vient de se réaliser et une nouvelle impulsion est donnée à l’ancre.

On calcule la vitesse du barillet grâce à la fréquence de son oscillation (ce qui équivaut à deux alternances pour une oscillation). Celle-ci est calculée en Hertz.

L’énergie qui provient du barillet est donc régulée et elle est transmise aux aiguilles via plusieurs rouages (pour les secondes, minutes, heures et éventuellement d’autres complications).

Dans les montres à quartz, le spiral du balancier est remplacé par un moteur électrique qui permet au mouvement d’avoir toujours la même oscillation.

Le balancier d’une horloge

Dans une horloge ou un pendule, le balancier prend souvent une autre forme que celui que l’on trouve dans les montres. Il s’agit toujours d’un élément mobile qui sert à réguler l’énergie pour assurer une meilleure précision.

On trouve principalement deux sortes de balancier ou organe régulateur dans les horloges ou pendules. Il y a le foliot et le pendule. Ce dernier est une tige verticale avec, à son extrémité, un poids qui oscille sur un axe horizontal. Le poids du pendule se doit d’être lourd et il prend souvent une forme ronde et il est en acier ou laiton.

Le foliot est plus ancien (XIVe siècle) et il consiste en un poids qui est suspendu à une corde ou chaîne et qui était relié à un foliot et un verge.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*