Accueil > Tag archives : Chronographe

Chronographe

Vous êtes passionné d’automobile ou de sport en général et vous aimez chronométrer certains temps ? Alors dans ce cas, le chronographe est sans doute fait pour vous ! Cette montre à l’allure plutôt sportive fut créée au XIXe siècle, même si son origine est assez mystérieuse.

Vous découvrirez sur cette page tout ce qu’il faut savoir sur la montre chronographe : son histoire, son utilité, mais aussi les principaux producteurs de ce type d’instruments de mesure du temps, sur l’actualité de ce type de garde-temps, mais aussi différents test.

Origine et histoire du chronographe

Durant la seconde moitié du XIXe siècle, on voit l’apparition de la pratique sportive des amateurs, puis de plus en plus des professionnels. Un autre besoin apparaît, il faut pouvoir mesurer un intervalle de temps, et cela avec une grande précision par exemple pour chronométrer l’athlétisme, les courses hippiques et bientôt la compétition automobile naissante. Le chronographe a aussi beaucoup servi dans l’industrie pour mesurer les cadences des ouvriers.

C’est alors que plusieurs horlogers vont se lancer dans la conception d’un type de montre suffisamment précis et qui permet de mesurer un intervalle de temps. C’est la naissance du chronoscope et du chronographe !

Aux origines

Mais pour retrouver l’origine de cette complication horlogère, il faut remonter en 1776 et regarder du côté de l’horloger genevois Jean Moïse Pouzait, qui a inventé une montre qui bat la seconde. Cette dernière peut s’arrêter et repartir. Cependant, la remise à zéro n’existe pas encore… Louis Moinet (1768-1853) crée en 1816 un « compteur de tierces » qui permet d’indiquer 1/60e de seconde en pouvant être démarré, arrêté et remis à zéro. Cependant, il n’indique pas encore les minutes, ni les heures.

Celui que l’on considère comme le véritable inventeur serait Nicolas-Mathieu Rieussec (1781-1866), qui va utiliser le nom de chronographe pour un système de mesure des temps courts en 1821. Cet objet dispose d’un cadran tournant surmonté d’une aiguille fixe avec un réservoir d’encre. Une trace d’encre va être laissée sur le cadran, ce qui permet de déterminer le temps le laps de temps. On voit alors l’étymologie de “graphe”, dans “chronographe”.

L’autre grand inventeur du chronographe est Louis-Frédéric Perrelet (1781-1854), qui conçoit une montre en 1827 disposant de deux aiguilles des secondes, dont l’une peut être arrêtée à volonté grâce à un bouton poussoir. En appuyant sur le poussoir, l’aiguille des secondes va alors reprendre sa place, c’est l’ancêtre des rattrapantes.

D’autres inventeurs vont participer à la création du chronographe moderne, comme Joseph Thaddeus Winnerl qui en 1836 invente le cœur de chronographe, ou encore Henri-Ferréol Piguet, qui propose en 1861 le premier chronographe moderne.

Un développement rapide

A partir de la décennie de 1860, ce type de montre se développe largement, surtout chez les horlogers suisses de la Vallée de Joux et de Genève. Dans la Vallée de Joux, plusieurs maisons qui existent encore vont se spécialiser dans la production de mouvements, alors qu’à Genève les horlogers produisent une montre finie. Parmi les grands noms qui existent toujours et qui aujourd’hui s’appellent Audemars Piguet, Patek Philippe, Jaeger LeCoultre ou Vacheron & Constantin.

Le Jura de Neuchâtel ou Berne va très rapidement prendre position sur ce nouveau marché et développe l’industrialisation de sa conception. Cela va alors permettre une diminution des coûts de fabrication et le chronographe va se diffuser de plus en plus dans le monde sportif et l’industrie. Ceux qui vont principalement s’en occuper sont Longines, Henchoz Frères, Guinand Frères, Breitling, Jules-Frédéric, Stauffer/Nicolet ou Édouard Heuer.

Ce type de complication va aussi bien se vendre et se fabriquer en dehors de Suisse, principalement aux Etats-Unis et en Allemagne.

La différence entre chronographe, chronoscope et chronomètre

Ces trois termes sont souvent utilisés pour dire la même chose, surtout le premier et le second. D’ailleurs, pour le grand public, un chronographe est souvent appelé un chronomètre, voici une courte définition des trois termes.

Chronomètre

Il s’agit d’une certification pour une montre extrêmement précise capable d’indiquer les secondes. Plus d’infos sur cette page.

Chronoscope

Très peu utilisé, sauf par certains horlogers, il vient des termes grecs “chrono” (le temps) et “scope” (observer). C’est donc un objet qui permet l’observation du temps, et plus particulièrement des temps courts.

Chronographe

Venant du grec “chrono’ (le temps) et “graphe” (écrire), son nom est tiré du fonctionnement de la montre de Nicolas-Mathieu Rieussec. En effet, le laps de temps d’un intervalle était marqué par de l’encre sur le cadran.

Le bon terme

Étymologiquement, il serait donc plus logique d’utiliser le terme de chronoscope, cependant le terme le plus utilisé dans l’horlogerie est chronographe. A noter que le grand public fait souvent l’erreur d’appeler ce genre de montre chronomètre, ce qui n’a pourtant aucun rapport.

A quoi ça sert ?

Le chronographe sert donc aujourd’hui à mesurer les intervalles de temps. Il fut donc très utilisé dans le domaine du sport, dans l’automobile, dans l’aviation ou dans le secteur militaire (artillerie, marine, aviation).

Le chronographe a donc servi prioritairement dans le domaine sportif pour « chronométrer certaines compétitions comme l’athlétisme (marathon, 100 m, etc.), la natation, le ski, les courses hippiques et bien sûr la course automobile. C’est d’ailleurs pour cela que beaucoup de marques et de montres de type chronographe sont liées à la course comme la Monaco ou la Carrera de TAG Heuer, la Daytona de Rolex ou la PRS 516 de Tissot. Avec une échelle tachymétrique, on pouvait en plus calculer une vitesse moyenne.

L’aviation est l’autre grand domaine d’activité, car certains chronographes permettaient aux pilotes de se repérer, de calculer sa vitesse et donc d’éviter de se perdre.

Aujourd’hui, la montre chronographe a perdu beaucoup de son intérêt. Tout le monde dispose d’un smartphone beaucoup plus précis et lisible, mais ce type de montre est surtout utilisé pour son style unique avec ses cadrans supplémentaires, mais aussi avec la technique qu’il est nécessaire d’avoir pour faire fonctionner un chronographe mécanique.

Le fonctionnement du chronographe

Nous allons ici nous intéresser au fonctionnement mécanique de ce type de tocantes (dans le cas d’un mouvement mécanique), mais aussi de son utilisation et fonctionnement pour l’utilisation.

Au niveau mécanique

Dans les montres mécaniques, pour qu’un modèle classique devienne un chronographe, il faut souvent rajouter un module spécifique. Il s’agit d’un module à roue à colonne ou bien d’un chronographe à navette ou à cames.

Il n’y a pas forcément de grandes différences entre les deux formes, si ce n’est que la roue à colonne est considérée comme plus noble et souvent plus fiable. La came par contre est avant tout préférée dans les chronographes d’entrée de gamme.

Dernier point, d’autres complications peuvent se rajouter dans le fonctionnement de ce type de montres. C’est notamment le cas : de la phase de lune, du quantième (date, annuel, perpétuel), de la réserve de marche, du tourbillon, d’autres, voire d’une combinaison de plusieurs d’entres elles.

Au niveau de l’utilisateur

Si vous vous demandez comment faire fonctionner cet appareil horaire, alors voici un peu plus d’informations :

  • Le départ : pour démarrer son chronographe, il faut appuyer sur le poussoir du haut, ce qui va déclencher la course de la trotteuse.
  • L’arrêt : si vous appuyez sur le second bouton poussoir, la trotteuse va s’arrêter précisément à l’endroit où elle était lors de la pression.
  • La remise à zéro : lorsque l’on appuie sur le premier bouton poussoir, la trotteuse va alors reprendre sa place.

Il existe cependant des différences selon les chronographes, la plupart ont deux boutons, mais d’autres qu’un seul. Il est possible avec certains d’entre eux de faire retrouver à la seconde arrêtée sa course normale, c’est le chronographe à rattrapante.

Les principaux producteurs

Aujourd’hui à l’heure des montres électroniques et intelligentes, nombre d’entres elles proposent des fonctions chronographiques. Cependant, nous allons surtout nous intéresser ici aux producteurs d’horlogerie qui utilisent la technologie mécanique et à Quartz (seulement à affichage digital).

Avoir une montre chronographe dans sa gamme, c’est souvent l’assurance d’avoir un best-seller. Il est vrai qu’avec la montre 2 ou 3 aiguilles (heure et minutes ou heures, minutes et secondes), il s’agit du modèle qui se vend le mieux.

Logiquement, la plupart des marques, de Seiko à Vacheron Constantin, en passant par Rolex, Longines, de Casio ou Daniel Wellington propose un ou plusieurs chronographe dans leurs gammes. Il n’est donc pas forcément facile de citer toutes les marques qui font ce type de mécanismes. Nous pouvons cependant nous intéresser aux montres cultes et aux spécialistes du chronographe…

Les fabricants de chronographes les plus connus sont surtout :

Parmi les modèles les plus emblématiques, on peut noter :

Actualité des montres

Test de montres

Découverte horlogère

Actualité des montres connectées

A la découverte de la Breitling Navitimer 8

Breitling et le monde de l’aéronautique sont extrêmement liés depuis maintenant plusieurs décennies. D’ailleurs, aujourd’hui la manufacture est considérée comme la marque de montres d’aviation, surtout grâce à une montre culte la Navitimer ! Pour cette année 2018, la maison ...

Lire la suite...

Test de l’Armogan Spirit of Saint Louis

Armogan, vous connaissez ? De mon côté, je ne connaissais pas. Alors, quand j’ai découvert cette petite marque de montres d’origine française qui produit de beaux garde-temps designs et accessibles au plus grand nombre, j’ai voulu immédiatement en tester une. ...

Lire la suite...

Test de la Tissot Héritage 1948

De nouveau une Tissot en test sur Chronotempus ! Et oui, la marque du Locle propose souvent de très belles montres à des tarifs très acceptables, alors autant vous les faire découvrir. Nous allons évoquer ici le chronographe Tissot Héritage ...

Lire la suite...

Frederique Constant présente son premier Flyback

La grande messe horlogère de Baselworld a permis de découvrir plusieurs belles nouveautés et notamment chez Frédérique Constant. En effet, la manufacture genevoise a présenté lors de l’édition 2017 de ce salon son premier chronographe flyback ! L’occasion donc, pour la ...

Lire la suite...