Accueil > Actualité de l'industrie horlogère > Origyn qui identifie et authentifie une montre en un temps record
Origyn application contrefaçon horlogerie

Origyn qui identifie et authentifie une montre en un temps record

Alors qu’il se fabrique à travers le monde plus de 40 millions de produits d’horlogerie contrefaits par an, la Suisse produit seulement 20 millions de montres originales sur la même période. Le fléau de la contrefaçon est donc bien réel et l’horlogerie en est l’une des principales victimes. Ces chiffres alarmants ont été révélés en 2017 par le rapport des douanes européennes. Mais des experts passionnés travaillent d’arrache-pied pour venir à bout de ce fléau. Grâce à une intelligence artificielle de pointe, Origyn permet par exemple aux particuliers et aux marques d’identifier et d’authentifier un garde temps de luxe en utilisant simplement l’appareil photo de leur smartphone.

Origyn, l’aboutissement de 15 ans de travail

Vincent Perriard, ancien PDG de la marque horlogère HYT et co-fondateur  d’Origyn, une fondation à but non lucratif fondé en Suisse, révèle que ce projet résulte de plus de 15 ans de réflexion et de travail. De ce long processus est née l’application Origyn, disponible à partir de 2021.

Grâce à un système de machine learning et de blockchain, Origyn sera en mesure de démasquer les contrefaçons. Collectionneurs et revendeurs n’auront pas besoin d’un certificat d’authenticité sur papier pour s’assurer de l’authenticité d’un garde-temps. Pour faire simple, l’outil qui sera sous forme d’application, est comparable à Shazam qui reconnaît la musique. En effet, Origyn est créé pour reconnaître l’authenticité des montres de luxe.

Comment ça marche ?

Origyn est une technologie parfaitement inédite qu’aucune marque de luxe ne possède pour le moment. Cette solution crée le clone digital des objets de luxe (dont évidemment les montres) et le rend disponible à vie. Grâce à un smartphone sur lequel l’application est installée, utilisateurs, revendeurs et professionnels peuvent reconnaître rapidement l’objet en question.

En plus de fournir des informations sur le modèle et sur son authenticité (ou non), l’outil génère également des informations sur son propriétaire.

Vincent Perriard et son équipe projettent à long terme d’offrir à travers Origyn un standard d’authenticité à tous les acteurs de l’horlogerie et du luxe. Les marques autant que l’industrie en général en profiteront pleinement.

Qu’est-ce qu’Origyn va changer sur le marché horloger ?

Origyn permettra aux passionnés d’investir dans des pièces authentiques et originales. Les échanges en tous genres se feront alors plus sereinement. Mais Origyn sera surtout un moyen fiable pour les acteurs du marché de l’horlogerie, de réduire le manque à gagner causé par le marché parallèle de la contrefaçon. Ce manque à gagner est actuellement estimé à plus de 224 millions de dollars par an.

Et selon toujours Vincent Perriard, 1,6 million sont de super contrefaçons parmi les 40 millions de montres contrefaites. Une super contrefaçon reproduit les détails du modèle authentique avec une extrême minutie. Elle est très difficile à détecter avec une finition extrêmement bien peaufinée. Le prix oscille alors entre 500 et 1 000 CHF. Ce genre de produits s’écoule notamment sur le marché de l’occasion. Le prix est en général trop bas pour être vrai, mais extrêmement élevé par rapport à ce qui se pratique sur le marché « officiel » de la contrefaçon où une pièce se vend autour de 20 à 50 CHF.

Origyn n’est pas le premier outil de détection de produits de luxe au monde. En effet, des solutions similaires existent sur le marché du diamant pour identifier et tracer les vraies pièces. Mais alors que les outils de détection de diamants s’adressent surtout aux professionnels, Origyn peut directement être utilisé par le client final. En étant compatible avec les smartphones, Origyn est à la portée de tous.