Accueil > Actualité des montres > Blancpain, les nouveautés 2016

Blancpain, les nouveautés 2016

Blancpain, les nouveautés 2016
4.2 (83.33%) 6 votes

La vénérable manufacture Blancpain propose, comme chaque année, de superbes nouveautés à l’occasion de la foire de Bâle. Au programme, nous avons droit à une Ladybird Ultraplate, une nouvelle version Fifty Fathoms Bathyscaphe et deux nouvelles versions de Villeret, sa collection star !

Blancpain Ladybird

Ladybird Ultraplate

Cette montre féminine lancée il y a maintenant 60 ans est l’une des stars de chez Blancpain. Elle proposait à l’époque le mouvement automatique au diamètre le plus petit. Pour ses 60 ans et la Saint-Valentin, la manufacture suisse a proposé une version avec charm amovible à 99 exemplaires. Pour Baselworld, Blancpain propose une nouvelle version éditée à 60 exemplaires.

Le boîtier de la montre (21 mm de diamètre) est en or blanc 18 carats avec une lunette entièrement sertie d’un rang de diamants. Le cadran tout en nacre propose un très beau motif feuille et ses index sont principalement sertis de diamants. Il est monté sur un très beau bracelet en alligator violet.

Concernant le mouvement, il s’agit d’un calibre 6150 épais de 3,5 mm et large de 15,7 mm. Il offre une réserve de marche de 40 heures.

Ladybird Blancpain collection

Fifty Fathoms Bathyscaphe

La célébrissime montre de plongée de chez Blancpain s’enrichit cette année d’une nouvelle version 3 aiguilles qui reçoit pour la première fois un boîtier en céramique plasma.

Le boîtier en céramique gris satiné est large de 43,60 mm. On retrouve un superbe cadran tout comme une lunette de couleur fond marin qui rappelle que cette montre est faite pour aller dans les profondeurs de la mer. Les index de la lunette ou du cadran sont plutôt fins pour une montre de plongée, mais toujours très lisibles.

Dedans, on trouve le calibre 1350 qui offre des performances époustouflantes grâce à 3 barillets ou encore un spiral en silicium ou bien un balancier en glucydur. L’autonomie est de 5 jours (120 heures !) tout en assurant des performances chronométriques.

Pour finir la présentation de la Blancpain Fifty Fathoms Bathyscaphe 2016, elle est étanche à 300 mètres de profondeur et elle est montée sur un bracelet NATO.

Blancpain Fifty Fathoms Bathycaphe

Villeret Quantième Annuel GMT

La collection s’enrichit donc de deux belles nouveautés pour Baselworld et la première est la Quantième Annuel GMT en acier. C’est effectivement juste une nouvelle version qui est proposée en acier.

Dans un magnifique boîtier en acier de 40 mm de diamètre, on découvre donc le cadran de la Villeret Quantième Annuel Acier de chez Blancpain. Son cadran blanc contraste avec la couleur de l’acier et des index et aiguilles qui arborent aussi cette teinte métallique. A noter la présence du chiffre romain quatre sous la forme IIII.

L’ensemble est donc très harmonieux, tout comme la répartition des informations proposées sur le cadran. Entre deux et 4 heures, se trouvent respectivement le jour, la date et le mois. A 8 heures, vous pourrez lire l’heure sur un petit cadran 24 heures qui sert de GMT.

Pour faire fonctionner le tout, la montre est équipée du calibre 6054F qui dispose de 367 composants. Ce mouvement automatique propose donc les fonctions de quantième annuel qui n’a besoin d’être réglé qu’une seule fois par an, entre la fin février et le début mars.

Blancpain Villeret Quantieme Annuel GMT

Villeret Métiers d’art La Grande Vague

Avec ce garde-temps, Blancpain nous démontre un peu plus son savoir-faire artisanal impressionnant dans la conception de boîtiers et de cadrans de haute-horlogerie. Cette montre s’inspire de la célèbre estampe japonaise La Grande Vague de Kanagawa et elle a permis à Blancpain de travailler l’obsidienne argentée du Mexique et d’utiliser la technique de la patine japonaise rokushō.

Pour reproduire fidèlement l’œuvre du maître japonais, les artisans de chez Blancpain ont donc utilisé une pierre qui dispose d’une teinte floconneuse argentée sur laquelle ils ont appliqué de l’or gris particulier qui grâce à une patine (le rokushō) et un polissage de certaines parties de la vague donne un cadran exceptionnel. La montre dispose d’un boîtier en platine.

Pour faire fonctionner cette Blancpain Villeret Métiers d’art La Grande Vague, la maison horlogère a utilisé le calibre 13R3A qui propose maintenant l’affichage de la réserve de marche sur le côté pont de la pièce, contrairement au calibre frère 13R0. Avec son autonomie de 8 jours assez exceptionnelle, qui fonctionne grâce à 3 barillets, cette montre dispose donc d’un mouvement de haute volée.

Blancpain Villeret Métiers d'Arts La Grande Vague

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.