Développer et pérenniser le savoir-faire horloger français sont parmi les principales raisons d’être d’Aiôn Group SA. Le nouveau groupe horloger français vient de racheter une manufacture en Suisse et s’est installé dans le sud de la France, plus précisément dans la commune de La Ciotat, sur la côte méditerranéenne. Le groupe se lance le défi d’offrir une alternative horlogère française, à la hauteur des meilleurs fabricants suisses et asiatiques.

Vers une conquête française du marché international

L’Aiôn Group ambitionne principalement de redonner ses lettres de noblesse à l’horlogerie française. En plus de développer le savoir-faire français, cette structure veut faire de la France l’un des acteurs internationaux majeurs dans la conception et la production horlogère.

La France fait déjà partie des leaders mondiaux dans le secteur du luxe, mais l’horlogerie en particulier peut mieux se positionner. D’ailleurs, de nombreux experts français de l’horlogerie sont implantés à l’étranger. Ces artisans, horlogers et entrepreneurs contribuent déjà à l’essor international de ce domaine. Et Aiôn Group compte bien les soutenir dans cette mission.

Dans cette optique, le groupe s’est porté acquéreur d’un ensemble de production en bonne et due forme en rachetant Watch Manufacture, une manufacture horlogère suisse. Il est alors devenu propriétaire d’un outil industriel opérationnel et complet, à la pointe de ce qui se fait de mieux en horlogerie. Pour son installation à La Ciotat, le groupe a investi sur un terrain de 30.000 m² et le site accueillera jusqu’à 160 collaborateurs d’ici 5 ans. Ces derniers y seront formés et la capacité de production annuelle à atteindre est de 400.000 mouvements et montres.

CNC Aion Group usinage

Zoom sur les ambitions d’Aiôn Group SA

Compte tenu de l’enjeu, est-il nécessaire de préciser que les ambitions d’Aiôn Groupe reposent sur les solides expériences et sur l’expertise des fondateurs et de l’ensemble de l’équipe ? Il est tout de même question de la réindustrialisation du secteur horloger en France.

Antony Simao est à l’origine de ce projet ambitieux. L’horloger Français s’est alors entouré d’associés actifs, bien entendu, des professionnels du secteur horloger pour la plupart. Le groupe compte également sur le soutien d’investisseurs individuels et sur l’État français à travers le plan France Relance. La région PACA fait également partie de l’aventure et évidemment, de nombreux experts internationaux ont été appelés pour apporter leur savoir-faire et leurs expériences en stratégie, technologie et industrie.

Pour en revenir au profil d’Antony Simao, rappelons qu’il est diplômé de l’École d’horlogerie de Morteau. Professionnel incontesté du secteur, il a acquis ses expériences auprès de grandes maisons, entre autres Breitling et Audemars Piguet. Son poste de prototypiste chez Chronode fait aussi partie des ses meilleures expériences dans ce domaine, sans oublier qu’il a aussi déjà été directeur de société spécialisé en réglage et décoration de montres haut de gamme en sous-traitance pour Richard, Parmigiani et d’autres grandes maisons horlogères. Le CV d’Antony Simao comporte d’autres réalisations essentielles en horlogerie, notamment la création de la marque Lornet.

Par ailleurs, Antony Simao s’entoure d’autres experts dans ce projet de grande envergure. On peut citer Olimpiu Salcou, conseiller en pilotage d’entreprises et expert en coaching individuel pendant de nombreuses années. Céline Guth fait aussi partie de l’équipe. Elle possède de  nombreuses années d’expérience à des postes de direction dans le secteur du logement. Elle a également déjà eu des responsabilités dans le secteur privé et au Conseil de l’Europe, plus particulièrement dans les domaines de l’évaluation de projets internationaux, de planification stratégique et de budget. Par ailleurs, le nom de l’Aiôn Group est associé avec celui d’Hubert Patural, anciennement administrateur général et fondateur d’OCBI Investment. Il s’agit d’un réseau international d’investisseurs et d’entrepreneurs à enjeux responsables.

Bien entendu, de nombreux autres cadres de l’industrie horlogère ont rejoint l’équipe à la tête d’Aiôn Group. Occupant divers postes opérationnels, ils contribuent activement à cette mission de placer la France à la place qu’elle mérite, c’est-à-dire parmi l’élite du marché international de l’horlogerie.

Une aventure déjà en marche

Bien attendu, la conquête du marché international avec des produits haut de gamme n’attend pas. Quelques filiales sont déjà implantées à proximité du terrain de construction, à La Ciotat et leurs activités horlogères ont bel et bien déjà commencé avec de nombreux services :

En tout cas, le positionnement géographique et économique (en France, dans l’Union européenne) du groupe garantit une compétitivité parfaitement à la hauteur des maisons horlogères internationales. À toutes les étapes de production des mouvements et des composants, Aiôn Group SA compte également sur son savoir-faire et son expertise sur les spiraux. Pour rappel, les spiraux sont au cœur du mouvement mécanique, au même rang que le balancier.

Un enjeu économique majeur pour la région PACA

Le principal tissu horloger français est implanté dans l’Arc jurassien, près de la frontière franco-suisse. Aiôn Group quant à lui, a choisi la région PACA où il a été accueilli chaleureusement par les acteurs économiques et politiques. Bien entendu, le choix s’est fait à la suite de nombreuses réflexions.

Avec son tissu industriel orienté vers le secteur du luxe et des technologies de pointe, La Ciotat (où le groupe est donc désormais implanté), se trouve à quelques kilomètres de Marseille qui possède une école d’horlogerie réputée, un aéroport international, un port, etc. Et au-delà de ces atouts, le grand ensoleillement de la région est particulièrement favorable au projet étant donné les touristes du monde entier qui y séjournent. Il ne faut pas oublier qu’Aiôn Group se donne pour mission d’offrir à la France un rôle majeur au niveau mondial. Aucun détail n’est alors laissé au hasard et chaque stratégie pour se démarquer est cruciale.

Ensuite, Aiôn Group adhère à l’ESS (Économie sociale et solidaire), ce qui implique des engagements sociaux, environnementaux et sociétaux et ce, sur l’ensemble de ses activités. En d’autres termes, le groupe limite son impact environnemental et s’engage en faveur d’une transition écologique du territoire. Et bien entendu, la création d’emplois figure parmi ses principaux enjeux. En effet, les emplois en question sont non-délocalisables et pérennes. La création d’emplois est évidemment en phase avec les besoins sociaux-économiques de la région.

La naissance de ce nouveau groupe horloger français redore indiscutablement le blason de la France sur le marché international de l’horlogerie. Avec un esprit en harmonie avec les valeurs d’excellence de l’horlogerie, Aiôn Group SA garantit une production innovante et évidemment de qualité. Les produits issus de sa manufacture sont prévus pour traverser le temps et faire partie d’un héritage matériel et immatériel durable.