Accueil > Test de montres > Test de la Franck Dubarry Crazy Wheel

Test de la Franck Dubarry Crazy Wheel

Test de la Franck Dubarry Crazy Wheel
4.6 (92.73%) 22 votes

Il y a seulement quelques semaines, je vous faisais découvrir la marque Franck Dubarry avec un test du modèle Intrepidus. Cette montre viril et imposante disposait d’un design qui ne laisse pas indifférent avec une bonne qualité de fabrication et un chronographe en complication. Cependant, il s’agissait d’un simple mouvement à Quartz ! Alors, lorsque la jeune marque française a décidé de me faire découvrir une de leurs créations maison avec dedans un véritable mouvement horloger mécanique à remontage automatique.

Partons donc découvrir dès maintenant la Franck Dubarry Crazy Wheel.

Présentation de la Crazy Wheel

Dans le fil des créations de sa marque, Franck Dubarry propose donc cette Crazy Wheel. Cette montre au design résolument sportif ne laisse personne indifférent et on la remarque très rapidement au poignet. En effet, elle partage l’ADN de la marque, c’est-à-dire des garde-temps à l’identité visuelle forte qui respecte le slogan de la marque « Inspired by Freedom ».

La Crazy Wheel est donc une montre assez exceptionnelle fabriquée en interne par la manufacture Franck Dubarry dans le Jura Suisse. On la reconnait tout de suite à son pont volant, mais aussi grâce à son imposant boîtier réalisé dans des matériaux d’avant-garde. J’ai pu tester le modèle CW0404 avec du carbone sur la lunette et des touches de jaune du meilleur effet, mais il existe une collection composée au total de 5 modèles qui disposent de différences au niveau des couleurs ou des matériaux utilisés dans le bracelet, le boîtier, la lunette ou encore le cadran.

Niveau prix, on se trouve ici dans des modèles haut de gamme avec des prix allant 9 355 euros pour les modèles les plus classiques (CW0401 et CW0402) à 13 700 euros (CW0406) en passant par 12 100 euros pour celui que j’ai testé (CW0404).

Un design impressionnant !

Dès le premier coup d’œil, on remarque que la Crazy Wheel n’est pas une montre ordinaire. Son boîtier imposant, sa lunette en carbone et surtout son cadran à la construction assez unique avec un pont volant qui sert aussi d’aiguille des minutes, nous montrent directement le pedigree de cette tocante ! Véritable montre design au style très masculin, on y découvre une inspiration mécanique (moto ou auto) qui est plutôt réussie, surtout quand on aime ce genre de montres. Gros plus aussi pour les touches jaunes que l’on trouve à différents endroits.

Lorsque l’on rentre plus dans le détail, on voit donc un boîtier en titane grade 5 de 43 mm sur 50. C’est donc un modèle qui ne pourra pas convenir à tous les poignets ! Il est surmonté d’une imposante lunette en fibre de carbone avec 5 vis qui se trouve juste au-dessus d’une bague jaune. On retrouve aussi du carbone sur le flan du boîtier entourant la couronne gravée du logo de la marque.

Le cadran de couleur noire et carbone est sans doute la zone la plus spectaculaire de la Crazy Wheel de Franck Dubarry, car on y trouve un pont volant central, qui sert de support à l’aiguille des minutes, au cadran et à la petite aiguille des heures (tous les deux en jaune !), ainsi qu’une lecture de la date par une petite loupe qui met en avant le bon chiffre sur un grand disque. La seconde est centrale, et comme toutes les aiguilles, elle est décorée de SuperLuminova. Derrière le pont volant, on aperçoit aussi une partie du mécanisme de la montre.

Pour finir le tour d’horizon de ce garde-temps, il faut le retourner pour admirer le très bon fond gravé aux emblèmes de la marque. Concernant le bracelet, il est en Elastogator® avec un mélange de caoutchouc et d’un cuir en alligator pour un confort optimal.

Un mouvement avec une belle complication

Franck Dubarry a développé sur son mouvement (sur une base automatique M100), le FDCW1, un module de 46 composants très ingénieux de pont volant 360° qui peut accueillir l’indication des heures et des minutes. Le calibre propose un affichage de l’heure particulier : on lit l’heure sur le différentiel mécanique en forme de cadran jaune, les minutes et les secondes sont centrales et le quantième se lit grâce à une mini loupe à 3h. Pour finir, ce mouvement dispose d’une fréquence de 28 800 alternances par heure.

Mon avis sur la Franck Dubarry Crazy Wheel

Cette montre est assez étonnante sur sa conception et son visuel, mais que vaut vraiment cette Franck Dubarry et quel est mon avis dessus ?

Les plus

  • Une belle qualité de fabrication
  • Un design très marqué, on aime ou pas, mais il ne laisse pas indifférent
  • Un affichage de l’heure assez étonnant

Les moins

  • L’heure et les différentes informations ne sont pas très lisibles sur le cadran
  • La taille de la montre, un peu trop imposante à mon goût

Conclusion

La Franck Dubarry est une superbe création, tant esthétique que mécanique, qui ne ressemble pas à la plupart des créations actuelles, mais par contre elle est chère. Alors vaut-elle le coup ? Pour moi oui, mais il faut pour cela aimer les montres mécaniques au design viril.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.