Accueil > Actualité des montres > Fugue Watch : une nouvelle marque au concept innovant !

Fugue Watch : une nouvelle marque au concept innovant !

Fugue Watch : une nouvelle marque au concept innovant !
4.2 (84%) 5 votes

Si vous n’aimez pas porter au poignet trop souvent la même montre, changer régulièrement de tocante peut rapidement devenir assez onéreux. Alors, la marque que j’ai découverte tout récemment devrait vous plaire, car avec un seul garde-temps vous pouvez disposer non pas d’une montre, mais de plusieurs déclinaisons ! La jeune marque Fugue propose, en plus du presque habituel bracelet interchangeable, la carrure interchangeable ! Un concept novateur et très intéressant qui permet, avec une seule montre, d’avoir entre 6 et 9 déclinaisons possibles !

Alors, partons découvrir dès maintenant la Fugue Chronostase.

La montre Fugue : petite présentation du concept !

La Chronostase de Fugue est donc un garde-temps novateur par plein d’aspects ! Le premier et le plus impressionnant est la carrure interchangeable de la montre. En seulement quelques secondes, il est possible de changer de carrure pour modifier radicalement le design de votre montre. Pour cela, il faut seulement impulser une légère pression sous la carrure pour la faire quitter le boîtier. Vous pourrez alors changer de style grâce à trois types de carrure, la 1960 (la première version), la 1950 et la 1970.

En plus de ses trois styles de montre vintage du milieu du vingtième siècle, la Fugue est disponible en trois finitions pour la carrure : acier, acier recouvert de PVD couleur champagne ou noire. Le cadran est, lui, disponible avec une finition brossée dans quatre coloris : ardoise, blanc, bleu marine et noir. Pour finir, le bracelet est, lui aussi, disponible en différentes versions : bracelet en cuir italien fait main et quatre couleurs de bracelets perlon. Si l’on combine l’ensemble, on arrive à pas moins de 96 déclinaisons possibles !

Pour finir la présentation de la montre, il faut savoir que la Fugue Chronostase dispose d’un boîtier de 40 mm de diamètre avec un cadran protégé par un verre saphir en double dôme. A l’intérieur des garde-temps, on trouve un calibre automatique « trois aiguilles date » SW200 de chez Sellita (un clone de l’ETA 2824-2) qui fonctionne à 28 800 alternances par heure et propose 38 heures d’autonomie.

Cette montre est donc très intéressante à plus d’un titre grâce à son design vintage très séduisant et surtout grâce à ses bracelets et carrures interchangeables. Vous pourrez alors en seulement quelques secondes changer de montre ! La jeune maison horlogère propose pour cette fin d’année un coffret « Trilogie du milieu du siècle » qui regroupe les trois carrures (1950, 1960 et 1970), ainsi que deux bracelets (un cuir et un en perlon) pour environ 1400 euros dans une série limitée à 150 exemplaires. Si vous souhaitez acheter la montre avant, elle est disponible pour 1270 euros avec deux carrures 1960 (avec une finition différente), un bracelet en cuir et l’autre en tissu.

Petite histoire de la marque

Derrière cette marque, on trouve un jeune passionné d’horlogerie, Leopoldo Celi, et toute une histoire. Pour ses 20 ans, il a reçu de son père sa première belle montre et il a alors développé petit à petit un véritable amour pour l’horlogerie. Pendant 10 ans, il a commencé à collectionner les garde-temps et s’est intéressé de plus en plus à l’histoire des marques et de cette industrie. Il a alors nourri une passion pour le design des montres et il a donc voulu se lancer lui-même dans la grande aventure. Son objectif : créer sa propre tocante !

Au tout début, il s’agissait d’un projet personnel, qu’il faisait en plus de son activité professionnelle chez LVMH. Il va alors entrer alors en contact avec un designer industriel pour automobiles de Jaguar, Marc Tran. Ils vont ensemble définir le projet et faire le premier dessin de la montre qui va créer ce qui deviendra la marque Fugue. Ils vont ensuite chercher des partenaires industriels pour fabriquer leurs montres et, même si la marque est française, il se tourne naturellement vers la Suisse et ses sous-traitants de grande qualité. Ils trouvent alors une petite entreprise de qualité, qui est aujourd’hui pleinement associée à la fabrication et la conception des montres Fugue.

Ils vont alors développer ensemble le système qui fait l’originalité du concept de la Fugue Chronostase, c’est-à-dire sa carrure interchangeable grâce à un ingénieux système de billes à ressort, qui permet de fixer la partie centrale du boîtier à sa carrure extérieure. Leopoldo Celi a envie alors de tester son concept sur internet en la vendant directement sur un site qu’il a décidé à créer de ses propres mains. Il arrive à écouler très rapidement les 30 pièces de sa série limitée et il décide donc de créer fin 2017 la marque Fugue.

La marque est alors créée et Leopoldo Celi va s’associer à plusieurs personnes, dont Manuel Jacob (ex-directeur de Zénith France) et Alexis Szewezuk (entrepreneur dans le secteur de la mobilité et passionné d’horlogerie).

 

 

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.