Horlogerie par pays

Lorsque l’on parle aujourd’hui d’horlogerie, on pense obligatoirement à la Suisse. Pourtant, la confédération helvétique n’est pas le seul pays à avoir un patrimoine horloger, surtout lorsque l’on regarde le passé. Vous allez pouvoir découvrir sur cette page quels sont les grands pays qui ont ou qui fabriquent encore des montres.

Une industrie longtemps européenne

Lorsque l’on regarde l’histoire de l’horlogerie, nous voyons tout de suite qu’elle s’est largement développée en Europe et pas forcément qu’en Suisse. En effet, les premières horloges mécaniques ont été retrouvée en France, Italie et Angleterre, puis les grandes innovations du XVIe et XVIIe eurent souvent lieu dans les actuels Pays-Bas ou bien encore en Angleterre.

La Suisse a joué un rôle important dans ce secteur surtout à partir de Calvin (à Genève), mais elle ne disposait pas de sa suprématie actuelle. Le deuxième coup de pouce à l’horlogerie en pays helvètique eut lieu avec la révocation de l’Édit de Nantes en 1685 par Louis XIV. Au XVIIIe siècle, les principaux pays en pointe au niveau horloger sont la France, l’Angleterre et la Suisse.

Le XIXe siècle, qui va être marqué par la révolution industrielle, va entraîner de nombreuses évolutions dans l’industrie horlogère avec une montée en puissance de la Suisse, mais aussi des États-Unis qui vont adapter la production de masse aux marchés des montres. A la fin du siècle, on voit aussi apparaître des fabricants de tocantes dans l’archipel du Japon.

Au cours du XXe siècle, la Suisse va prendre de plus en plus d’importance, faisant disparaître ses concurrents américains, anglais et aussi français. Seul le Japon résistera en devenant un pays de plus en plus important, surtout avec l’apparition des montres à Quartz qui mettront en péril l’industrie suisse. Ensuite, la Chine a pris une partie de la place du Japon dans la production de montres bas de gamme.

L'Europe de l'horlogerie

Les grands pays horlogers

A travers les siècles, de nombreuses nations se sont lancées dans l’aventure de la mesure du temps. Effectivement, pouvoir produire des montres bon marché et précises a pris de plus en plus d’importance. Mesurer le temps est obligatoire dans l’art militaire moderne, dans le sport, l’aviation, le transport ferroviaire, mais aussi pour organiser la vie ou le travail.

Cependant, rares sont les pays à avoir gardé pendant plusieurs siècles une industrie importante dans le secteur de l’horlogerie. Aujourd’hui, les plus grands acteurs sont la Suisse, la Chine, le Japon, l’Allemagne et la France.

Horlogerie suisse

De loin la plus prestigieuse, l’horlogerie suisse produit peu de montres, mais réalise un chiffre d’affaires énorme. Découvrez en plus sur cette industrie centrée sur le luxe, mais qui dispose d’acteurs dans l’entrée de gamme, comme dans le moyen de gamme.

Horlogerie par pays, la Suisse

Horlogerie japonaise

Beaucoup plus récente que sa concurrente helvète, l’industrie horlogère du pays du Soleil Levant est pourtant très importante. Les Japonais, même s’ils ont une image très technologique, produisent aussi des montres mécaniques. Les principales marques japonaises sont Seiko, Citizen ou Casio.

Centre horloger Tokougawa

Horlogerie allemande

En Europe, c’est le pays qui a su le mieux préserver son industrie. Présente dans le luxe avec des acteurs comme A. Lange & Söhne et Glashütte Original, on trouve aussi des montres moyen de  gamme dans l’horlogerie allemande avec des marques comme Stowa ou Meistersinger.

Le centre de l'horlogerie allemande Glashütte

Horlogerie française

Elle a beaucoup souffert dans les années 1970-80, pourtant l’horlogerie française avait un prestigieux passé, presque aussi grand que sa collègue suisse. Aujourd’hui, il existe encore de nombreux acteurs dans l’entrée de gamme ou le moyen de gamme comme Michel Herbellin, Pequignet ou Yema.

Besançon : l'horlogerie en France

Horlogerie chinoise

Depuis longtemps, les Chinois sont passionnés par les montres. Il faut cependant attendre le bond économique du pays pour voir se développer une horlogerie chinoise, d’abord centrée sur les montres bas de gamme (quartz ou mécanique), mais qui cherche de plus en plus à monter en gamme.

Allez plus loin dans l’exploration du patrimoine horloger :

 

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.