Accueil > Actualité de l'industrie horlogère > Exportation horlogère suisse 1er semestre 2017 : vers la fin de la crise ?

Exportation horlogère suisse 1er semestre 2017 : vers la fin de la crise ?

Exportation horlogère suisse 1er semestre 2017 : vers la fin de la crise ?
1 (20%) 2 votes

Après deux ans de chute, le marché horloger semble enfin reprendre des couleurs avec une stabilité des exportations horlogères suisses entre janvier et juin 2017 par rapport aux 6 premiers de l’année 2016. Une bonne nouvelle donc, mais est-ce vraiment la fin de la crise ? Pas facile à dire, mais une analyse plus détaillée va nous aider à y voir plus clair…

Enfin la stabilité avant le redémarrage ?

L’horlogerie a connu plus de deux ans de crise assez grave avec une forte contraction des ventes et tout cela à cause de nombreux facteurs partout dans le monde :

  • Stagnation économique en Europe et lent redémarrage économique aux USA
  • Lutte contre la corruption en Chine qui a fortement impacté les marchés chinois et de Hong-Kong
  • Arrivée des Smartwatch sur le marché
  • Guerre russo-ukrainienne qui a fortement impacté le marché russe
  • Attentats terroristes en France avec un fort impact sur le tourisme
  • Hausse du Franc Suisse

Cependant, depuis fin 2016 et surtout sur le premier semestre 2017, la situation s’est très largement améliorée sur un grand nombre de marchés, celle chez les détaillants s’est aussi arrangée avec un déstockage de la production ou parfois même un rachat de certains stocks par les marques de montres. Quoi qu’il en soit, le résultat est là avec une stabilité des ventes à 9,449 milliards de Francs Suisses, soit +0,1% par rapport à la même période.

Par pays

Il est intéressant de regarder la situation par pays, car l’on voit qu’elle est encore très contrastée. Le trio de tête est toujours composé de Hong Kong, des Etats-Unis et de la Chine, mais alors que le premier est stable (+0,5% à 1 195 M de CHF), le second baisse (-5,9% à 988 M à CHF) et le troisième est en forte hausse (+21,7% à 719 M de CHF). Le Royaume-Uni continue de profiter de la dévaluation de la Livre Sterling suite au Brexit en étant 4ème avec +16,3% à 617 millions de Francs.

Dans les pays qui suivent, nous avons une stabilité pour l’Italie ou Singapour, mais des baisses encore importantes pour l’Allemagne, la France ou les Emirats Arabes Unis.

Par région

Si l’on regarde par région, on peut voir que deux zones dominent largement en terme de ventes de produits horlogers suisses : l’Asie (4 469,2 M de Francs stable à +0,3%) et l’Europe (3 040,9 M de Francs en hausse de 4,1%). L’Amérique, qui est troisième, est en baisse, tout comme l’Océanie et l’Afrique qui, malgré leur taille minuscule, continuent de décroître.

Par type

Du côté du type de ventes, les montres mécaniquse sont en légère hausse en nombre d’unités et plus forte en valeurs, alors que les montres électroniques sont en baisse. Pour les mouvements, c’est le contraire avec une hausse des ventes de mouvements électroniques et une baisse de ceux mécaniques.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*