Accueil > Tag archives : Vacheron Constantin

Vacheron Constantin

Logo de vacheron constantin

Véritable monument de l’industrie horlogère, le nom de Vacheron Constantin résonne de la plus belle des manières dans les oreilles de tous les amoureux des belles. Aujourd’hui, la plus vieille marque encore en activité et qui surtout n’a jamais cessé de produire de magnifiques pièces, Vacheron Constantin est de loin l’une des plus grandes manufactures d’horlogerie de notre époque.

Si vous êtes passionnés par cette très belle marque, je vais vous la faire découvrir sur cette page, alors c’est partie remonter dans le temps et découvrir l’histoire de cette vénérable institution, qui après plus de 250 ans d’histoire arrive encore à nous émerveiller de ces créations…

En 1755, lorsqu’il engage son premier apprenti, Jean-Marc Vacheron signe l’acte de naissance de la plus ancienne manufacture horlogère au monde, dont l’activité s’est poursuivie sans interruption sur deux siècles et demi. Aujourd’hui propriété du groupe Richemont, la marque Vacheron Constantin, toujours installée à Genève, est établie dans quelques 400 points de vente disséminés dans 80 pays. Elle propose des garde-temps exceptionnels dans la catégorie du très haut de gamme.

Histoire de la marque Vacheron Constantin

Les premières décennies

Jean-Marc Vacheron est un jeune maître-horloger genevois de 24 ans, lorsqu’il lance sa propre entreprise horlogère en 1755. Ce lancement est signifié par deux actes fondateurs : d’abord, la signature d’un premier contrat d’apprentissage ; puis, la réalisation de la toute première des montres Vacheron Constantin, à une époque où l’atelier ne porte encore que le nom de son créateur : un garde-temps de poche, en argent, doté d’un échappement à roue de rencontre et orné d’aiguilles ciselées d’or, aboutissement d’une exigence à la fois esthétique et technique qui deviendra la marque de fabrique du futur horloger Vacheron Constantin.

En 1785, la succession de l’atelier est assumée par Abraham Vacheron, fils de Jean-Marc. La Maison Vacheron continue son développement malgré le déclenchement de la Révolution française et l’occupation, par les troupes du Directoire, de la ville de Genève. Pendant toutes ces années, Abraham mène fièrement la barque au milieu de la tempête, sans oublier d’innover : c’est ainsi qu’il lance la première complication créée par la Maison, indiquant, dans un cadran magnifiquement gravé, la date et le jour de la semaine. Abraham institue également la tradition d’une gestion familiale de la firme en initiant son propre fils, Jacques-Barthélémy, aux mystères de l’horlogerie. Celui-ci reprend les rênes de l’affaire en 1810.

L’ère de l’expansion

Sous sa direction, l’entreprise conçoit des garde-temps toujours plus compliqués (notamment une montre musicale possédant deux mélodies) et commence à s’exporter, d’abord vers la France et l’Italie. Afin de développer cette expansion, Jacques-Barthélémy s’associe avec un homme d’affaires, François Constantin, qui passera une trentaine d’années à ouvrir des marchés à l’étranger : la marque Vacheron Constantin est née, ou plus exactement, à l’époque, Vacheron & Constantin – l’esperluette ne tombera que bien plus tard.

Sous l’impact de l’homme d’affaires, l’horloger Vacheron Constantin étend sa renommée jusqu’au-delà des océans, notamment aux États-Unis. Après quelques années d’exportation des montres Vacheron Constantin via une maison de commerce de Caen et des capitaines de bateaux américains basés à Gênes, la Maison ouvre son premier établissement à New York en 1832, dirigé par John Magnin. L’activité s’étend ensuite sur l’île de Cuba, puis au Brésil.

La modernité commence au XIXe siècle

Afin de se développer, Vacheron Constantin s’attache les services d’un grand nom de l’horlogerie, le mécanicien concepteur Georges-Auguste Leschot. Celui-ci conçoit, parmi d’autres appareils révolutionnaires, le fameux pantographe, en 1839 : une machine utilisée pour percer des trous dans les ponts et les platines. L’effet est immédiat : grâce à cette installation, la Maison devient capable de fabriquer des mouvements identiques, interchangeables, et donc d’augmenter sa production tout en s’assurant un haut degré de qualité et de précision. La marque Vacheron Constantin entre dans l’ère moderne – et toute l’horlogerie suisse avec elle.

En 1872, pour répondre aux besoins d’agrandissement de la firme, le neveu de François Constantin, Jean-François, commandite l’édification d’une manufacture dans un nouvel immeuble situé quai de l’Île, à Genève, non loin de l’emplacement historique de l’atelier. Il s’agit du premier bâtiment industriel de prestige à voir le jour à Genève, aux bons soins de l’architecte Jacques-Élysée Goss. 3 ans plus tard, la marque Vacheron Constantin continue de solidifier ses appuis avec le dépôt, au Bureau Fédéral des Marques de Fabrique et de Commerce de Berne, de son logo représentant une croix de Malte, inspiré par un composant maison du barillet.

Au fil de ses inventions et de ses créations, Vacheron Constantin séduit certains des plus grands noms d’Europe. Cette renommée pousse la manufacture à ouvrir les portes de sa première boutique : l’événement se déroule le 1er août 1906, à Genève, au rez-de-chaussée du bâtiment de la firme.

Un XXe siècle marqué par l’excellence

Durant tout le XXe siècle, la renommée de la marque Vacheron Constantin ne cesse de grandir, malgré les catastrophes qui touchent la planète à intervalles réguliers. Durant la Première Guerre mondiale, la manufacture est chargée de produire plusieurs milliers de chronographes pour les forces expéditionnaires américaines, qui ont ouvert à Genève, en 1917, un bureau d’achat d’équipement (c’est le fameux chronographe « Corps of Engineers »). Ensuite, alors que la Grande Dépression déferle sur l’Europe, Charles Constantin prend les rênes de la firme et guide le navire à travers la tempête. C’est, au passage, la première fois depuis 1850 que le président de Vacheron Constantin est un représentant de la famille du célèbre associé de Jacques-Barthélémy Vacheron.

Après les événements tragiques de la première moitié du XXe siècle, c’est comme un chemin d’innovation qui s’ouvre pour les montres Vacheron Constantin. En 1970, l’esperluette disparaît et le nom officiel de la firme devient Vacheron Constantin, sans le « & ». Rachetée par le groupe Richemont, la marque inaugure, en 2004, sa nouvelle manufacture à Plan-les-Ouates, à Genève, tandis que le siège historique devient en grande partie un musée, le rez-de-chaussée étant toujours occupé par la boutique. En parallèle, l’horloger Vacheron Constantin continue de se distinguer à travers des garde-temps de plus en plus innovants et complexes, à l’image de la montre « Tour de l’Île », présentée en 2005 à l’occasion du 250e anniversaire, et affichant 16 complications.

Les innovations estampillée Vacheron Constantin

Voici une sélection parmi les nombreuses innovations que l’on doit à la marque Vacheron Constantin au fil du temps :

  • 1824 : première montre de poche à heures sautantes, dotée d’un échappement à cylindre et d’un balancier monométallique à trois bras. L’heure se lit sur un guichet à 12 heures sur le cadran, tandis que les minutes sont indiquées par une grande aiguille centrale.
  • 1839 : invention du pantographe par Georges-Auguste Leschot, une machine qui révolutionne l’industrie horlogère suisse.
  • 1872 : premier concours de précision organisé par l’Observatoire de Genève. Les montres Vacheron Constantin se distinguent.
  • 1884 : première montre de poche double face. La première face donne à lire l’heure ; la seconde propose plusieurs complications (calendrier perpétuel, date et jour de la semaine, phases et âge de la lune).
  • 1889 : première montre-bracelet pour dame, l’une des premières du genre fabriquée en série, bien avant que ce modèle ne vienne remplacer la montre à gousset.
  • 1901 : Vacheron Constantin obtient pour la première fois, pour l’un de ses calibres, la certification dite du Poinçon de Genève, destinée à protéger le savoir-faire de l’industrie horlogère de la ville. À ce jour, la manufacture Vacheron Constantin est la plus ancienne en activité parmi toutes celles qui ont déposé un calibre afin d’obtenir cette certification.
  • 1907 : première Montre Chronomètre Royal et dépôt de l’appellation. Un garde-temps qui connaît un succès partout dans le monde, tant sa précision et sa fiabilité deviennent rapidement légendaires.
  • 1912 : l’horloger Vacheron Constantin est l’un des premiers à adopter les boîtiers en forme de tonneau, en rupture totale avec l’arrondi traditionnel des montres.
  • 1968 : première montre-bracelet extra-plate automatique
  • 1996 : avec le lancement des montres Overseas, la marque s’adonne à l’horlogerie sportive, avec un mélange de pureté esthétique et de grande précision mécanique.

Les modèles marquants

Les montres Vacheron Constantin sont solidement ancrées dans la galaxie du très haut de gamme. Les tarifs sont en conséquence : comptez entre 40 000 € et 320 000 € pour un modèle de la collection Harmony, entre 25 000 € et 200 000 € pour un modèle Malte, et jusqu’à 750 000 € pour une Traditionnelle. Sans parler, bien sûr, des éditions spéciales dotées d’esthétiques spécifiques ou de nombreuses complications. Voici une sélection de 4 modèles parmi les plus marquants :

  • La Kallista : Considérée comme la plus chère en son temps (en 1979), cette montre de grand luxe est composée de 118 diamants coupés par émeraude, et coûtait, au moment de son lancement, la bagatelle de 5 millions de dollars.
  • Les montres de la collection Les Masques, lancées en 2007 : au centre du cadran, on peut observer de magnifiques reproductions miniaturisées de masques primitifs d’art.
  • La montre-bracelet « modèle américain »: avec son boîtier en forme de coussin, doté d’un cadran décalé, cette montre fut produite en toute confidentialité pour le marché américain au début des années 20. Elle est tout à fait représentative de l’esprit d’avant-garde, de la créativité et du savoir-faire qui sont ceux de Vacheron Constantin.
  • La montre de poche en cristal de roche, d’inspiration « Art déco », lancée en 1927 : dotée d’un échappement à ancre, d’un balancier bimétallique et d’un spiral plat, elle laisse voir un très beau mouvement squelette en or rouge. L’heure se lit le long des 12 points en émail noir disposés sur la lunette platine.

Gamme actuelle

En 2015, la marque Vacheron Constantin a profité du 260e anniversaire de la manufacture pour lancer sa dernière gamme en date, une montre sur-mesure baptisée Référence 57260, qui est aussi le garde-temps le plus compliqué jamais réalisé. Cette montre à double cardan réunit rien moins que 57 complications. Il a fallu 8 ans et 3 maîtres-horlogers pour la concevoir et la réaliser.

Cependant la gamme Vacheron Constantin s’établit principalement autour de quelques grandes collections :

  • Patrimony : la montre classique de Vacheron Constantin d’une beauté intemporelle. Elle est principalement disponible en 3 aiguilles, mais on trouve aussi quelques complications (petites secondes, quantième perpétuel, jours rétrogradants)
  • Overseas : la montre sportive de la manufacture, elle est beaucoup plus imposante et masculine. Elle est proposée en version trois aiguilles, chronographes ou GMT
  • Traditionnelle : avec cette collection, Vacheron Constantin nous fait clairement rentré dans la haute horlogerie. On y trouve des montres classiques dotées de grandes complications : tourbillon, quantième perpétuels, squelette, phase de lune, etc.
  • Malte : cette gamme tire son nom de la fameuse Croix de Malte, l’emblème de la maison. Elle a la particularité de proposer des montres classiques en forme de tonneau et avec des complications.
  • Métiers d’art : avec cette collection Vacheron Constantin met en avant le savoir-faire ancestral de ses artisans émailleurs, peintres, graveurs, etc. La grande particularité est de proposé dans un boîtier classique des montres avec un cadran exceptionnel.

Actualité des montres

Les nouveautés Vacheron Constantin au SIHH 2017

Vacheron Constantin SIHH 2017

Pour cette année 2017, à l’occasion du Salon International de Haute Horlogerie, la manufacture Vacheron Constantin a présenté plusieurs nouveaux modèles à l’élégance toujours aussi intemporelle et classique. Au total, 11 nouvelles références qui se rajoutent aux collections actuelles Patrimony, ...

Lire la suite...