Accueil > Guide sur les montres et l’horlogerie > Les manufactures horlogères

Les manufactures horlogères

Les manufactures horlogères
4.4 (88.57%) 7 votes

Ce mot, vous l’avez sans doute déjà de nombreuses fois entendu, surtout si vous aimez la belle horlogerie. Parmi les différentes sortes dentreprises horlogères, la manufacture est de loin la plus reconnue, la plus enviée, la plus rare. Pourquoi cela ? C’est ce que je vais vous faire découvrir sur cette page, alors partons découvrir la manufacture de montres et d’horloges…

Une définition ? non, plusieurs…

Comment définir une manufacture d’horlogerie ? A la première vue, la définition pourrait sembler facile, et pourtant ce terme est extrêmement vague, il n’y a pas de véritable définition officielle. Alors, comment faire ?

Je vais donc vous donner la définition la plus communément admise pour cette forme de firmes horlogères.

La véritable

Une manufacture horlogère est donc une entreprise de ce secteur qui doit maîtriser la fabrication d’une montre (ou d’une horloge) de A à Z. Cela veut dire qu’elle ne doit pas faire appel à de la sous-traitance ou des fournisseurs extérieurs pour n’importe quelle partie du garde-temps, c’est-à-dire pour le mouvement et ses pièces (spiral, échappement, etc.), le boîtier, le bracelet, le cadran, les aiguilles, etc.

Une manufacture d’horlogerie est donc censée pouvoir fabriquer 100% de sa montre, en passant de la conception, à la réalisation des pièces, au montage de la toquante pour finir au contrôle.

Cette définition de la manufacture pose cependant un problème : rares sont les entreprises à pouvoir alors être qualifiées de manufacture. Il y en a peut-être même aucune, car il est dur de savoir ce qui est vrai de faux dans les informations fournies par les entreprises du secteur.

Frédérique Constant Manufacture Tourbillon or rose cadran blanc

La plus courante

100% des composants produits en interne, c’est vraiment compliqué ! La véritable manufacture n’existant presque pas en vrai, il y a une déformation de ce terme.

Cette nouvelle définition serait donc qu’une manufacture horlogère est une firme qui conçoit et fabrique elle-même ses propres mouvements maison, mais pas obligatoirement tous. En fait, il faut que la marque réalise une grande partie de la montre (ou de la pendule), c’est-à-dire le mouvement et les pièces qui le constituent. Elle doit aussi s’assurer de l’assemblage complet de la montre dans le boîtier et de son fonctionnement.

La manufacture d’horlogerie n’a pas nécessairement besoin d’être fabriquée à la main, car aujourd’hui la plupart des “manufactures” sont des industriels.

Comme nous avons pu le voir, définir ce terme n’est pas la plus simple des choses. Entre la véritable définition et la forme la plus courante, l’industrie horlogère a choisi la seconde, tout simplement parce qu’elle est plus simple pour les acteurs du secteur. Pourtant, quasiment toutes les entreprises qui se disent manufactures ne le sont pas vraiment selon la véritable signification de ce terme. Alors pourquoi a-t-on modifié cette définition pour faciliter son utilisation par de nombreux acteurs ?

Visite de la manufacture Girard Perregaux

Un terme qui fait vendre

Une grande raison a poussé les industriels de l’horlogerie à s’orienter vers la manufacturisation, et celle-ci est simple : avoir un mouvement, une montre ou tout simplement une manufacture a tendance à rendre une légitimité à la marque et à lui faire augmenter des ventes…

Une notion de prestige

Eh oui ! La manufacture horlogère dispose d’une véritable aura prestigieuse auprès des clients et donc du service marketing. En effet, quoi de mieux que d’avoir une montre fabriquée en interne, par ses propres horlogers, pour la vendre.

Cela donne forcément un immense prestige à votre marque et votre montre, permettant de la placer au-dessus des non-manufactures et donc de la vendre plus cher et mieux.

Cet attrait marketing pour la manufacture a largement participé à la course des différentes maisons pour obtenir ce titre et pouvoir l’apposer sous leurs noms. Il est en effet commun de voir la mention manufacture horlogère ou bien manufacture de montres sous le nom d’une marque.

Un concept rare avant le XXe siècle

Chose aussi intéressante à propos de l’attrait de cette définition, c’est que cela est très récent. En effet, naturellement l’horlogerie suisse et de la plupart des autres pays qui produisent des montres de luxe (Allemagne et avant la France) était très éparpillée, avec de nombreux sous-traitants. Il n’y avait donc pas de manufacture au sens noble du terme, mais des établisseurs qui se fournissaient auprès de nombreuses entreprises pour acquérir mouvements (même s’ils étaient parfois produits en interne), boîtier, composant mécanique du mouvement, verre, etc.

La situation était différente aux Etats-Unis, car ils vont rapidement industrialisrt l’horlogerie et certaines marques comme American Watch Company renommée Waltham, Hamilton ou d’autres vont dès la fin du XVIIIe siècle présenter un modèle complétement intégré. Ce seront sans doute les premières manufactures. En Suisse, les premières marques qui se rapprochent le plus de la définition sont Vacheron Constantin dès sa création en 1755, Longines en 1860 ou encore Zenith lors de sa création en 1867. Autre entreprise qui va rapidement s’orienter vers un modèle de manufacture est Seikosha en 1881. Comme aux USA, le terreau horloger y est beaucoup plus faible qu’en Suisse ou en France, d’où l’obligation pour ces marques de produire en interne une grande partie de leurs montres.

Manufacture horlogère Zenith

Une course à la manufacturisation plutôt moderne

Depuis quelques années, une marque de haute horlogerie et même d’horlogerie haut gamme se doit de plus en plus d’avoir une production manufacture (au moins pour une partie de sa gamme). Ce phénomène provient sans doute du fait que la manufacture est vue comme un gage de qualité et qu’il est plus facile pour le consommateur de déterminer la provenance de sa montre.

Pourtant, même aujourd’hui un mouvement ou une montre manufacture n’est pas forcément un signe de grande qualité, certaines marques de prestige comme Vacheron Constantin utilisent par exemple des mouvements usinés par d’autres. Pourtant, la qualité et le luxe sont bien présent… D’autres, comme Seiko, proposent des mouvements manufactures même pour leurs modèles à 70 euros, autant dire que même si la fiabilité est là, la finition n’est pas au niveau de certains mouvements sous-traités.

Devenir manufacture à tout prix

Un tel prestige, dans un simple nom, ne pouvait attirer que la convoitise de nombreuses entreprises du secteur. Cette tendance surtout apparue durant les années 2000 a donc poussé de nombreuses marques à se transformer non plus en simple emboîteur ou établisseur, mais en prestigieuse manufacture. Pour cela, malheureusement, tous les moyens sont bons, même la triche…

Effectivement, la plupart des marques qui sont ou veulent devenir manufactures vont développer en interne la conception et la fabrication du mouvement. La plupart vont faciliter ce travail de recherche et de développement et de production en rachetant d’anciens fournisseurs et sous-traitants. C’est par exemple le cas de Breitling, Rolex, Breguet, Omega, etc. De rares horlogers partent cependant de zéro, c’est-à-dire en montant eux même toutes l’infrastructure nécessaire et en recrutant les ressources humaines nécessaires

D’autres entreprises utilisent des techniques quasiment d’usurpation en faisant appel à un sous-traitant qui fabriquera un mouvement maison pour une seule marque, cette dernière dira ensuite qu’il s’agit d’un mouvement manufacture.

Comme quoi, beaucoup font n’importe quoi pour pouvoir porter ce prestigieux nom.

Manufacture horlogère

Découvrez les…

Après vous avoir fait découvrir les différentes facettes de la manufacture horlogère et l’attrait qu’elle a auprès des clients, mais aussi des services marketing et de communication des marques.

Si l’on prend seulement la définition la plus stricte de ce terme, on peut qualifier de manufactures complètes seulement Seiko au Japon, qui a un modèle vertical totalement intégré, ainsi que le Swatch Group dans son ensemble qui produit toutes les pièces présentes dans ses montres. Rolex, lui, n’y est pas loin, mais il se fournit encore un peu chez d’autres fournisseurs pour des pièces bien particulières.

Si l’on prend la définition la plus large, il y a beaucoup plus de manufactures, alors nous allons maintenant vous les présenter.

Logo Alpina
Logo A. Lange & Söhne
Logo Audemars Piguet
Logo Blancpain
Logo Bell&Ross
Logo Breguet
Logo Breitling
Logo Cartier
Logo Chopard
Logo Eterna
Logo Frédérique Constant
Logo GP
Logo Glashütte Original
Logo H. Moser & Cie
Logo IWC
Logo jaeger lecoultre
Logo Jaquet Droz
Logo Louis Moinet
Logo Louis Vuitton
Logo Maurice Lacroix
Logo MB et F
Logo MontBlanc
Logo Omega
Logo Oris
Logo Parmigiani Fleurier
Logo Patek Philippe
Logo Pequignet
Logo Piaget
Logo Rolex
Logo Vacheron Constantin
Logo Van Cleef Arpels
Logo Vulcain
Logo Zenith

Découvrez aussi :