Accueil > Actualité de l'industrie horlogère > 1er trimestre 2016 : l’horlogerie suisse est-elle en train de sombrer ?

1er trimestre 2016 : l’horlogerie suisse est-elle en train de sombrer ?

Rien ne va plus dans l’industrie horlogère suisse. Effectivement, les exportations de montres suisses vers l’étranger sont en forte baisse. Pour mars, il s’agit même de la plus forte baisse depuis quelques années, plus précisément depuis 2009. Est-ce donc le début d’une nouvelle crise importante, d’un véritable retournement de situation ou simplement d’un trou d’air ? Malheureusement, ce n’est pas si simple d’y répondre.

Variation du trimestre

Alors qu’on aurait pu penser que la tendance allait s’améliorer, ce n’est pas vraiment le cas à cause de nombreux paramètres. L’Europe, qui va un peu mieux, est menacée par le terrorisme comme à Paris le 13 novembre 2015 ou à Bruxelles (22 mars 2016) qui fait fuir les touristes. L’Asie est touchée par la fuite des touristes chinois, la lutte anti-corruption et la croissance plus faible. Les Smartwatch ont aussi un impact, tout comme le franc qui pénalise fortement la production en Suisse.

Exportation en valeur entre janvier et mars 2016

Mars 2016 va rentrer dans les annales en étant l’un des pires mois de l’industrie horlogère suisse avec une baisse de 16%, ce qui le fait revenir au niveau de mars 2011. Au niveau du trimestre, c’est un peu moins pire, avec seulement -8,9% avec un volume de 4 656 millions de CHF.

C’est principalement à cause de certains marchés que les ventes baissent, notamment avec Hong Kong (-31,6% à 596,7 millions de CHF) et la Chine (-15,4% à 504,8 millions de francs suisses). D’autres marchés importants baissent comme Singapour, la Corée du Sud ou Taïwan et aussi les USA (-7,4% à 308,5 millions de francs).

L’Asie est donc en forte baisse, sauf pour le Japon qui est l’un des rares marchés en hausse (+14,2% à 304,6 mllions de CHF) et qui devrait d’ailleurs bientôt dépasser les USA. L’Allemagne est l’un des rares autres gros marchés en hausse (+5,6%). La France est, quant à elle, toujours impactée par les attentats du 13 novembre, et les attentats de Bruxelles devraient, eux aussi, toucher le pays.

Exportation horlogère par région

Aucune région n’échappe à la baisse en volume, sauf l’Afrique, mais qui est malheureusement un marché tout petit, et dans une moindre mesure l’Europe (+25%). En valeur, l’Europe baisse de 0,4%, l’Asie chute de 13%, l’Amérique de 14% et l’Océanie de -2%.

Par type de montre

Que ce soit le nombre de montres ou les mouvements en version mécanique ou à quartz, tout baisse. La chute en volume est plus importante (de 6 754 027 à 5 856 564, soit -13%) que la chute en valeur (8%).

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.