Accueil > Actualité des montres > Audemars Piguet présente la Code 11.59
Audemars Piguet Code 11.59

Audemars Piguet présente la Code 11.59

Audemars Piguet présente la Code 11.59
3 (60%) 2 votes

La manufacture du Brassus est sans doute la marque qui a le plus marqué la 29ème édition du salon international de haute horlogerie de Genève. Pourquoi ? Tout d’abord, Audermars Piguet a annoncé que ce serait sa dernière édition pour le SIHH 2019. Ensuite, il a présenté une toute nouvelle collection de montres qui est, pour lui, aussi importante de la Royal Oak, sortie 40 ans plus tôt. Malheureusement pour la marque suisse, son nouveau modèle Code 11.59 n’a pas eu le succès attendu auprès des journalistes et fans, loin de là !

Présentation de l’Audemars Piguet Code 11.59

Depuis maintenant plusieurs décennies, Audemars a bâti son succès sur une montre, la Royal Oak. Cependant, la marque y est devenu trop dépendante et, depuis quelques années, elle ne dispose plus de modèle classique, fait pour la ville.

Elle a donc développé, depuis maintenant 7 ans, sa nouvelle gamme de montres avec, dès sa sortie, pas moins de six modèles différents proposés en différents coloris, ce qui fait un total de 13 références. Très importante pour AP, cette nouvelle collection, au nom assez étrange pour une montre, est donc très complète et unisexe (une grande première pour Audemars Piguet). De plus, cette montre nous prouve encore le savoir technique de la marque grâce aux cinq complications présentes dans la gamme.

Audemars Piguet Code 11.59 Tourbillon Volant Automatique

Au niveau du design – et c’est là où porte la majorité des reproches faits à cette montre, mais nous en reviendrons plus tard – la Code 11.59 a la particularité d’être proposée à la fois aux femmes et aux hommes, tout cela grâce au boîtier de 41 mm. Ce dernier est assez complexe, car on trouve un fond et une lunette ronds, avec une carrure octogonale et les cornes sont aussi ajourées. Les montres disposent de différentes traitements pour les finitions : satiné, poli ou chanfreiné. Lorsque l’on regarde le cadran sous le verre saphir doublement courbé, on remarque le logo, les index et les imposants chiffres arabes en relief en or 24 carats.

L’autre particularité de la collection Audemars Piguet Code 11.59 est technique. La gamme est équipée de pas moins de 6 calibres manufactures différents, dont trois sont nouveaux. On trouve donc le :

  • Calibre Manufacture 4302 à remontage automatique pour les modèles 3 aiguilles et date – nouveau modèle
  • Calibre Manufacture 4401 à remontage automatique avec la complication de chronographe à roue à colonnes avec retour-en-vol (flyback) – nouveau modèle
  • Calibre Manufacture 5134 à remontage automatique avec la complication de quantième perpétuel
  • Calibre Manufacture 2950 à remontage automatique avec un tourbillon volant – nouveau modèle
  • Calibre Manufacture 2948 à remontage manuel avec tourbillon et finition squelette
  • Calibre Manufacture 2953 à remontage manuel avec répétition minute

Les différents mouvements sont très bien finis et vous pourrez admirer depuis le fond saphir avec les côtes de Genève, le perlage, le satinage circulaire, les angles polis ou encore la masse oscillante évidée.

Code 11.59 Squelette et tourbillon

Les différents modèles

On trouve donc six modèles différents dans cette nouvelle gamme Code 11.59 :

  • Code 11.59 Automatique : montre avec le mouvement 4302, elle propose l’heure, les minutes et les secondes, ainsi que le guichet date à 4h30. Ce garde-temps est disponible en version or rose ou or gris 18 carats avec un cadran blanc laqué ou noir.
  • Code 11.59 Chronographe Automatique : équipé du mouvement 4401, il s’agit d’un chronographe à trois compteurs. Les montres sont équipées des boîtes en or rose ou gris avec des cadrans bleu ou noir laqués.
  • Code 11.59 Quantième Perpétuel : ce garde-temps est équipé du calibre 5134 et il s’agit donc d’un quantième perpétuel avec indication de la date, du jour, de la semaine, du mois, de l’année bissextile et de la lune. La montre est disponible en or rose 18 carats avec un cadran en aventurine bleue qui ressemble au ciel étoilé.
  • Code 11.59 Tourbillon Volant Automatique : cette pièce dispose d’un tourbillon volant du calibre 2950. La montre est disponible en version or rose avec cadran bleu et noir.
  • Code 11.59 Tourbillon Squelette : avec le calibre 2948 qui offre un mouvement squelette dans un boîtier en or rose.
  • Code 11.59 Répétition Minutes Supersonnerie : c’est le mouvement 2953 qui offre le remontage minutes. La montre est en or gris avec un cadran bleu. Le fond n’est pas ouvert pour maximiser la sonnerie.

Audemars Piguet Code 11.59 Automatique

Pourquoi un tel déferlement de critiques ?

Cette nouvelle gamme si importante pour Audemars Piguet a, malheureusement pour la marque, été particulièrement mal accueillie par les critiques, journalistes et passionnés d’horlogerie qui l’ont découverte au SIHH 2019. Dans la presse, sur les réseaux sociaux ou sur les forums, les critiques ont été souvent violentes, mais pourquoi ?

C’est son design qui a l’air de créer les problèmes et, lorsqu’on lit les commentaires, ils sont quasi-exclusivement sceptiques ou négatifs. Beaucoup reprochent à la collection son design très particulier au niveau de la boîte et du cadran. Surtout, ils ne reconnaissent pas la patte de la marque du Brassus qui, depuis la Royal Oak, est souvent considérée comme avant-gardiste.

De mon côté, je ne suis pas fan de la Royal Oak et je ne suis pas choqué par le design de cette montre Code 11.59. Cependant, je peux comprendre que le boîtier octogonal et rond, ou encore le cadran en relief, peuvent ne pas plaire. Cependant, Audemars Piguet a eu le courage de présenter une nouvelle gamme de montres qui sort de l’ordinaire, surtout dans le segment des montres classiques. A voir si cette montre aura plus de succès auprès du grand public (sans doute asiatique principalement !) que des critiques, surtout qu’elle est proposée à partir de 25 000 euros, ce qui limitera sa clientèle.