Accueil > Découverte horlogère > L’Audemars Piguet Royal Oak Offshore : une sportive de luxe

L’Audemars Piguet Royal Oak Offshore : une sportive de luxe

Après plusieurs dizaines d’articles, j’ai décidé de vous faire découvrir des montres cultes ou légendaires dans une toute nouvelle catégorie, qui s’appelle tout simplement Montres cultes et légendaires.

Pour commencer, il m’était impossible de ne pas vous présenter une marque emblématique de l’horlogerie de luxe, ainsi que son modèle le plus connu, la Royal Oak Offshore, déclinée en de nombreux modèles que l’on peut retrouver sur des sites tels que celui-ci. En effet, la maison horlogère suisse Audemars Piguet n’a cessé de marquer l’histoire de l’horlogerie de luxe en proposant innovations et complications hors du commun depuis sa création. Elle s’est vite imposée comme une référence pour des montres tant sportives qu’élégantes, produites avec les matériaux les plus résistants et les plus prestigieux, tout en intégrant des mécanismes de pointe. Cependant, c’est surtout la Royal Oak qui a fait de cette marque ce qu’elle est aujourd’hui…

Audemars Piguet Royal Oak Offshore Chrono

L’Histoire d’Audemars Piguet

Fondée en 1881 dans la vallée de Joux, la marque naît d’une rencontre entre deux hommes passionnés d’horlogerie, Jules-Louis Audemars et Edward-Auguste Piguet, qui se spécialisent très vite dans l’horlogerie de précision haut de gamme et les montres dites à complication. Les modèles de la marque ne cesseront de marquer l’histoire de l’horlogerie et nous leur devons par exemple la première montre bracelet à répétition minute ainsi que la première montre squelette.

C’est cependant, à mon humble avis, en 1972 qu’Audemars Piguet écrit le chapitre le plus important de son histoire en présentant le modèle Royal Oak. Cette montre marquera les esprits en étant la première montre de sport de luxe et deviendra très vite le modèle emblématique de la marque. Composée d’acier et présentant un design audacieux centré autour d’un cadran octogonal imposant, cette montre dont le nom est inspiré de l’histoire de Charles II (Royal Oak est le chêne où le souverain anglais se cacha lors d’une guerre civile en 1651) s’imposera pendant 20 ans avant d’accueillir sa petite sœur, la Royal Oak Offshore.

Audemars Piguet Royal Oak Offshore Diver

La gamme Royal Oak Offshore

Comme je vous le disais, la Royal Oak est une montre sportive et les associations de la marque avec des grands noms des sports extrêmes tels que Michael Schumacher pour un modèle en édition limitée viennent le confirmer. C’est d’ailleurs à ce marché que s’adresse la Royal Oak Offshore qui allie acier, titane, céramique et caoutchouc au gré des modèles tous résistants aux ondes magnétiques (amagnétique). En voici deux articles issus de cette gamme qui ont particulièrement retenu mon attention :

  • La Diver : composée d’un boîtier en céramique blanche ultra résistante, étanche à 300 mètres et comportant les indications pour les différents paliers de temps. Ce modèle s’adresse aux plongeurs souhaitant être accompagnés d’un outil des plus fiables lors de virées sous-marines.
  • La Grande Complication : c’est sans doute le modèle le plus abouti de la gamme tant le nombre de complications qu’il comprend est impressionnant ! On y retrouve bien entendu un quantième perpétuel mais aussi un chronographe à rattrapante et l’indication des phases de lune.

Bien entendu, les prix sont en accord avec les prouesses technologiques et la qualité de ces modèles, mais je pense qu’il ne fait aucun doute que, face à des montres intelligentes dont le succès est mitigé, une Audemars Piguet est un investissement que l’on garde à vie.

Une petite vidéo de la Royal Oak Offshore Chronographe :

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.