Accueil > Test de montres > Tissot Chemin des Tourelles : le test

Tissot Chemin des Tourelles : le test

Tissot Chemin des Tourelles : le test
4.9 (97.93%) 376 votes

A l’occasion de l’édition 2015 de Baselworld, la marque Tissot avait présenté plusieurs nouveaux modèles de montres, dont une très belle série qui m’a tapé dans l’œil qui s’appelle Chemin des Tourelles. Pour sa sortie en France en cette mi-septembre, j’ai eu la chance d’essayer l’un des modèles de cette collection.

A la fois classique, contemporaine et élégante, cette nouvelle gamme a tout pour me plaire. J’ai donc choisi l’un des modèles de Tissot Chemin des Tourelles, plus exactement le modèle T099.407.11.037.00 avec un bracelet en acier et un fond argenté, et je l’ai essayé pendant quelques jours.

-11% sur cette montre avec le code CHRONOTEMPUS

Garde-temps Chemin des Tourelles

Présentation de la collection Chemin des Tourelles

D’où vient ce nom ? De l’histoire même de la marque. En effet, Tissot est originaire de Le Locle en plein cœur du Jura Suisse, et c’est en hommage à cette ville et plus particulièrement à l’une de ses rues, le Chemin des Tourelles. En 1907, la maison d’horlogerie suisse s’installe dans cette rue et c’est là que sont encore produites aujourd’hui les montres de Tissot.

Pour cette nouvelle série, la marque jurassienne a choisi de créer des montres élégantes, classiques et luxueuses, tout en restant accessibles au plus grand nombre. C’est toujours cela l’avantage avec Tissot, disposer d’un beau garde-temps avec un rapport qualité-prix exemplaire.

La collection Chemin des Tourelles de Tissot a la particularité de proposer toute une gamme de modèles divers au design parfois bien différent, même si l’on voit le lien de filiation. Elle existe en version 3 aiguilles ou en chronographes, avec des clous de Paris ou le cadran soleillé, des chiffres romains ou arabes, en acier (poli ou satiné), en PVD or, avec le cadran noir ou argenté, etc.

Chemin des Tourelles, c’est donc collection aux multiples dessins, donc chacun des modèles devrait plaire à quelqu’un…

Mon point de vue sur la Tissot Chemin des Tourelles

Après vous avoir présenté cette nouvelle famille de montres de chez Tissot, je vais vous faire découvrir plus en détail le modèle que j’ai testé. Trois belles aiguilles, un guichet avec date, mais aussi un cadran légèrement argenté et un boîtier en acier poli, le tout sur un bracelet en acier poli et sablé. D’ailleurs, ce boîtier fait 42 mm de diamètre, ce qui permet une très bonne lecture de l’heure. C’est donc le modèle T099.407.11.037.00.

Parmi les particularités du design, nous pouvons voir le guichet à 6 heures, les index droits couleur acier, tout comme le 12 et le 6 qui indiquent les quarts de la journée.

Tissot T099.407.11.037.00 Place Vendôme

Les plus

Pour moi, ce beau garde-temps a beaucoup d’avantages. Tout d’abord, il enrichit la gamme Tissot avec un nouveau modèle classique, élégant, mais tout de même contemporain. J’apprécie en plus beaucoup son design et surtout celui du modèle que j’ai pu essayer, mais aussi celui des versions suivantes : T099.407.16.447.00 ou T099.407.16.037.00. Du côté du design, je note aussi la présence du fond saphir qui permet d’admirer le Powermatic 80, même si je le trouve un peu trop petit par rapport à la taille du boîtier.

Concernant le mouvement, c’est sans doute l’un des plus grands points de cette montre. Outre sa bonne précision (à peine quelques secondes en une semaine), la montre est surtout reconnue pour son autonomie impressionnante pour une montre de ce tarif (80 heures !).

La montre était aussi très confortable et le bracelet s’adapte bien à mon fin poignet (16,5 cm). Pour finir, nous pouvons parler de la bonne finition de la montre, surtout en rapport avec le prix (795 euros pour le modèle de Chemin des Tourelles testé).

Mouvement T099.407.11.037.00

Les moins

Il n’y a pas de véritable problème, ni de gros point négatif pour cette montre signée Tissot. Juste peut-être le fond saphir un peu trop étroit par rapport à la largeur du boîtier.

Le prix est aussi un peu élevé avec 795 euros (début 2016) pour mon modèle et entre 750 euros et 920 euros pour les modèles pour homme et femme, de 995 € à 1110 € pour les versions chronographes. Une version COSC est disponible entre 1020 € à 1120 €. Dans tous les cas, cela fait un peu cher par rapport à une Tissot Le Locle COSC.

Montre T099.407.11.037.00

Conclusion

Cette montre est vraiment très bien et je la conseille à ceux qui recherchent un garde-temps élégant, sans qu’il fasse trop vieillot. Confortable, endurante et précise sont les termes qui qualifient le mieux cette Chemin des Tourelles. Après, question design, plusieurs modèles sont très agréables à l’œil…

Pour vous faire un petit avis sur ce garde-temps, voici une petite vidéo :

Les notes

TOTAL38/50
Mouvement8/10
Fonctionnalité6/10
Confort9/10
Finition8/10
Rapport qualité/prix7/10

Tissot Chemin des Tourelles couronne

MarqueTissot
ModèleChemin de la Tourelle 3 aiguilles acier
RéférenceT099.407.11.037.00
Matière du boitierAcier 316L
Diamètre du boitier42 mm
Poids de la montre144 g
Épaisseur du boitier10,89 mm
Type de mouvementMécanique à remontage automatique
Nom du mouvementETA Powermatic 80
Réserve de marche80 heures
Fréquence21 600 alternances par heure
Fonctions et complications3 aiguilles + dates
VerreSaphir
Fonds du boitierSaphir
CadranArgenté
Affichages du cadran3 aiguilles + guichet pour la date à 6 heures
Etanchéité50 m (5 bars)
BraceletAcier poli et sablé
Prix795 euros (début 2016)

T099.407.11.037.00 Chemin des Tourelles

-11% sur cette montre avec le code CHRONOTEMPUS

Retrouvez dès maintenant le test d’un autre garde-temps :

Un commentaire

  1. Bonjour,
    J’ai acheté cette montre en janvier 2016. Elle est tombée en panne en juillet 2016. Depuis le début d’utilisation, le fonctionnement automatique de la montre était défaillant : quotidiennement il me fallait remonter la montre manuellement afin qu’elle fonctionne, si non elle s’arrêtait.

    Lorsqu’elle est tombée en panne, je l’ai ramenée au magasin des Champs Élysées où elle a été examinée à la loupe dans le bout sans doute de permettre au service après vente de se dégager de l’obligation de la prendre en charge. Elle été portée normalement, néanmoins l’examen du vendeur a constaté des traces et des rayures comme si elle avait subi de la maltraitance, tout cela dûment noté dans le certificat de prise en charge.

    La montre a été d’abord deux semaines en magasin pour “observation”. A la fin de cette période durant laquelle le magasin l’aurait nettoyée, le verdict était que la réserve de marche n’était pas suffisante. Il est curieux qu’une montre portée pendant 6 mois et annoncée étanche doit être nettoyée.

    Le magasin m’a demandé un bon pour accord pour l’envoyer dans l’atelier pour une période de 6 semaines. Elle y est encore aujourd’hui.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.