Watches and Wonders

Watches and Wonders
4.1 (82.86%) 7 votes

Premier salon horloger se déroulant en Asie, Watches & Wonders, le salon des montres et merveilles, est un lieu unique qui fête aujourd’hui son troisième anniversaire. Cependant, le millésime 2015 n’est pas forcément marqué par sa bonne santé à cause de la crise économique chinoise. Conséquence, le marché horloger stagne depuis quelques années dans cette région du monde et il risque même de baisser. Malgré cela, partons découvrir cet événement, qui prend chaque année de l’importance…

Un salon à Hong Kong

Hong Kong, c’est la plateforme tournante de l’horlogerie. Rendez-vous compte : l’ancienne possession britannique représente environ 20% des exportations horlogères suisses, et la Chine, qui se situe à deux pas, permet de faire monter cette valeur entre 25 et 30% des ventes extérieures. Comme dit précédemment, le marché asiatique n’est pas en bonne santé.

Il était donc normal que cette industrie décide de s’installer dans l’Empire du milieu, au moins dans le cadre d’un salon. Elle a choisi de le faire depuis 2013 avec la première édition de Watches & Wonders à Hong Kong. Organisé par le Comité des Exposants du Salon International de la Haute Horlogerie (celui qui organise déjà le célèbre SIHH de Genève), il montre donc essentiellement les marques de chez Richemont. Au total 12 marques sont présentes cette année, mais on note l’absence d’Audemars Piguet.

Devant le stand Vacheron et Constantin

Un véritable atout marketing

En exposant dans l’ancienne colonie britannique, l’industrie de la haute horlogerie, et surtout les marques qui y sont présentes (marques du groupes Richemont, Audemars Piguet et Richard Mille), dispose d’un véritable atout marketing et commercial.

Effectivement, ce salon Watches & Wonders permet de faire la promotion de l’horlogerie (via des expositions), de présenter de nouvelles créations et surtout d’avoir un lien direct avec la clientèle asiatique. Comme cela, il est plus simple de détecter les goûts et les attentes des futurs acheteurs. Ces acheteurs de montres ont des goûts bien différents des Européens ou Américains avec, par exemple, un grand goût pour l’or, les diamants et les motifs chinois sur les cadrans.

Watches & Wonders, les allées du salons

L’édition 2015

Pour 2015, Watches & Wonders a eu lieu entre le 30 septembre et le 3 octobre. Cette année, encore plus que les précédentes, la Fondation de Haute Horlogerie – qui organise l’événement – a décidé de rendre ce salon encore plus initiatique pour les particuliers qui découvrent l’horlogerie. Watches & Wonders est aussi rentré de plein pied dans le numérique avec un site internet et une application pour vous faire vivre le salon de l’intérieur. L’exposition annuelle est “24 Hours in the Life of a Swiss Cuckoo Clock” qui nous fait découvrir 24 coucous suisses fabriqués par des étudiants helvétiques.

Parmi les nouveautés présentées lors de cette troisième édition, plusieurs m’ont tapé dans l’œil. Chez Jaeger-LeCoultre, j’ai découvert la superbe Geophysic Universal Time avec son cadran d’une grande beauté, ainsi que la Geophysic True Second avec sa seconde morte très compliquée, mais qui bat comme une montre à quartz. Chez A. Lange & Söhne, la plupart des modèles sont somptueux, surtout la Saxonia édition spéciale boutique Cadran Gris avec sa petite seconde. Baume & Mercier a réussi aussi une très belle montre avec la Clifton Black Calendrier Complet ref 10213 qui propose un très beau cadran et une phase de lune. Chez IWC, nous avons eu la chance de découvrir plusieurs Portofino dont la très belle IWC Portofino Remontage Manuel Day & Date. Pour finir le tour du Watches and Wonders édition 2015, il fallait nécessairement passer par Vacheron Constantin pour découvrir deux beaux modèles : la Cornes de Vache 1955 que je vous ai déjà présentée et la Patrimony ultra-slim calibre 1731. MontBlanc a aussi fait le spectacle avec l’impressionnante Tourbillon Cylindrique Nightsky Géosphéres.

Bien sûr, d’autres marques étaient là et donc ce n’est qu’une petite sélection des plus belles nouveautés de ce salon.

L’édition 2014

En cette année 2014, Watches & Wonders s’est déroulé entre le 30 septembre et le 02 octobre au HKCEC (Hong Kong Convention and Exhibition Centre). Au programme, de superbes montres de haute horlogerie et une petite exposition sur « l’horlogerie, fille de l’astronomie».

Parmi les modèles présentés lors de ce salon asiatique, il y avait la Cartier Pasha avec son dragon sur le cadran, deux nouvelles Altiplano en or et squelettées, la montre à grande complication pour femme Jaeger-LeCoultre Rendez-Vous Ivy Minute Repeater, la Richard Mille RM 57-01 Phenix et Dragon Jackie Shan qui met en avant deux animaux emblématiques de la mythologie chinoise ou la superbe Vacheron Constantin Traditionnelle Calibre 2253 L’empreinte du dragon.

Bien sûr, ces nouveautés horlogères ne sont pas les seules qui ont été présentées au salon Watches and Wonders, mais il s’agit pour moi des plus jolies. Par contre, certains de ces modèles sont exclusivement réservés à l’Asie et en particulier à la Chine et Hong Kong.

Petit point négatif cette année pour cet événement, ce sont les immenses manifestations du peuple hong-kongais qui, pour lutter pour la sauvegarde de la démocratie, n’hésitent pas à faire front contre le gouvernement chinois. Pour répliquer, celui-ci a interdit à ses citoyens (de Chine Continentale) de venir dans la perle d’Orient, ce qui est catastrophique pour les ventes de montres et qui a eu des conséquences néfastes pour Watches & Wonders…

https://www.watchesandwonders.com/

Découvrir les autres grands salons :

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.