Le poker n’est plus tout à fait l’image que les novices romantiques pourraient s’en faire, à savoir des gentlemen parés de leurs plus beaux costumes avec cigare au bec et verre de scotch dans un verre en cristal s’affrontant dans le cadre prestigieux d’une grande salle de bal au lustre luxueux. Pourtant, de nombreux joueurs accordent encore de l’importance à leurs tenues et leurs accessoires, dans le but de donner une marque de classe à leur apparence. Et les montres sont peut-être les plus populaires pour eux. Si les capuches et casques audio peuplent bien plus souvent les casinos que les tuxedos d’autrefois, certains résistants affichent encore un certain goût pour la qualité. La preuve avec ces cinq joueurs, et leurs montres raffinées.

Bryn Kenney, montre Pasha de Cartier Diamond Bezel 18K Gold

wltrd1398

Bryn Kenney a fait parler de lui très récemment en remportant, au début du mois de Janvier, le PokerStars Championship Bahamas, associé de son pactole de cinquante mille dollars. Nul ne sait si Bryn utilisera cet argent pour se payer une nouvelle montre, même si cela est fort probable tant celui-ci est passionné par celles-ci. Il porte une montre à son poignet depuis l’âge de 13 ans. Et donc, c’est en toute logique qu’après sa première grosse victoire sur le circuit du poker, en 2008, il s’est adjugé cette montre Cartier d’une valeur de 32 000 dollars. On l’a vu aussi porté une montre Jacob des plus flashy. Même s’il aime toujours autant les montres, il a confessé récemment que l’expérience lui fait désormais préférer des montres plus adultes et sobres.

Eugene Katchalov, montre Audemars Piguet Prestige Sports Collection Royal Oak Openworked

812921280650022991 734898d574f5

L’américain d’origine ukrainienne, ancien numéro 2 mondial sur la planète poker, a toujours clamé son amour pour les montres les plus compliquées possible. Ce qui l’attire dans ce type de montre, qui rebute en général le grand public, c’est la minutie et la complexité du système qui fait que celles-ci fonctionnent. Il regarde ainsi souvent des vidéos sur l’art de la fabrication des montres et en connaît un rayon sur celui-ci. Il avoue aussi changer souvent de montre, mais ne jamais remettre une ancienne paire, préférant la revendre, car une montre, à l’inverse d’une voiture, perd rarement de la valeur à la revente. Ainsi, il peut espérer le même prix, 37 000 dollars, pour sa montre Audemars Piguet quand il souhaitera s’en séparer.

Noah Schwartz, montre Hublot King Power Unico Ceramic King Gold 48mm

hublot king power unico ceramic king gold

Joueur atypique dans le monde du poker, puisqu’il prend toujours le jeu à la légère et qu’il s’est diversifié aussi bien dans le business que dans les œuvres caritatives, Noah n’en reste pas moins un joueur talentueux, en atteste sa victoire lors des World Series of Poker 2013, à Cannes. Venu d’un milieu défavorisé, il ne s’est donc intéressé aux montres que sur le tard, mais y prend désormais un vrai plaisir à s’afficher avec l’une d’elles à son poignet. Sa montre Hublot, d’une valeur de 19 000 dollars, lui plaît avant tout pour son style épuré associé à une paradoxale taille démesurée.

Doug Polk, montre Breitling B05 Unitime White Dial

breitling bentley b05 unitime chronograph white dial stainless steel mens watch ab0521u0a755ss ab0521u0a755 990a

Le jeune Doug a choisi cette montre avant tout pour sa polyvalence. Capable d’afficher l’heure dans toutes les zones horaires de la planète, elle se révèle avant tout pratique car, comme tout joueur de poker qui se respecte, voyager est une partie inhérente du job. Mais il a aussi avoué l’apprécier comme un bijou pour hommes, le seul qu’il accepte, n’étant fan ni des colliers ni des bagues. Il n’a acheté que deux montres dans sa vie, sa Breitling lui a coûté 11 500 dollars.

John Racener, montre Rolex Yacht Master 2 Stainless Steel

stainless steel yacht master ii

Cette liste ne serait bien sûr pas complète sans une Rolex. Et c’est l’américain John Racener qui la porte. Il considère sa Yacht Master, d’une valeur de 17 000 dollars, plus comme une montre de tous les jours, parfaite pour emmener en tournoi. Il lui préfère une autre Rolex, la Day Date 2 rose doré pour ses soirées et ses sorties chics. Il a confié récemment cette phrase sur laquelle nous ne pouvons que nous accorder : « Je ne sors jamais de chez moi sans une montre au poignet. Je me sens nu sans elle. »