Accueil > Actualité des montres > Odysseus, A. Lange & Söhne se lance dans la montre sportive en acier
A. Lange & Söhne Odysseus

Odysseus, A. Lange & Söhne se lance dans la montre sportive en acier

Chantre du classicisme horloger, et surtout du classicisme horloger allemand, A. Lange & Söhne est sans aucun doute l’une des plus belles manufactures de montres actuelles avec des modèles de haute horlogerie mêlant complication, art horloger et technique de premier plan, le tout avec un design le plus souvent classique. Alors, lorsque la maison allemande présente une montre à vocation sportive en acier, cela est ressenti comme un choc dans l’industrie feutrée.

Une véritable révolution chez Lange !

La marque saxonne proposait dans son catalogue pas moins de 5 familles de montres de luxe connues pour leurs mouvements de haute horlogerie, leur assemblage à la main et leur design discret et d’une grande élégance. La marque n’avait donc pas de montre sportive à proprement parler comme on peut en retrouver chez Patek Philippe, Vacheron Constantin et bien sûr Audemars Piguet. Il s’agissait en fait de l’un des derniers grands horlogers de luxe à ne pas avoir cédé aux sirènes de la montre sportive et de luxe.

Alors forcément, lorsque A. Lange & Söhne a présenté cette nouvelle collection, cela a fait beaucoup de bruit ! Il s’agit d’une montre à bracelet intégré, à l’allure sportive, avec un boîtier en acier et qui est produit en série, ce qui veut dire beaucoup de nouveautés pour un seul modèle ! Cette nouveauté permet donc à la manufacture de Glashütte d’aller chasser sur les terres d’Audemars, qui a elle-même décidé de s’orienter vers la montre plus classique avec son modèle très décrié de Code 11.59.

Un design sportif et travailler

Derrière ce garde-temps pour sportif, il y a d’abord un dessin qui sort un peu des sentiers battus grâce à son boîtier et surtout sa carrure très travaillée avec un jeu de reliefs, d’angles polis qui changent vraiment des anciennes productions. Le boîtier de 40,5 mm de diamètre est d’ailleurs le premier à être vissé et étanche avec une couronne vissée. Le cadran est aujourd’hui proposé dans un magnifique bleu profond avec un jeu de contraste saisissant et il est en laiton.

On remarque la petite seconde à 6 heures, les imposants index lumineux, ainsi que les guichets à 3 heures et 9 heures et une minuterie en chemin de fer qui offre une lecture de l’heure très fluide.

Un mouvement de haute horlogerie

Dans cette montre, on trouve un nouveau mouvement mécanique qui a nécessité pas moins de dix années pour être développé. Le calibre automatique L155.1 Datomatic est donc un mouvement qui permet d’avoir l’heure et les minutes en central, la petite seconde à 6 heures, la date et le jour de la semaine à 3 heures et 9 heures respectivement. On dispose donc déjà d’une montre à complication pour la première version de cette Odysseus.

Au niveau de la fréquence, Lange a préféré donner une fréquence un peu plus élevée que d’habitude, à 28 800 alternances par heure pour offrir une meilleure précision à ce modèle. Le mouvement est donc visible via le fond saphir et on peut facilement apercevoir la masse oscillante en platine unidirectionnelle qui assure une réserve de marche de 50 heures.

 

La Lange & Söhne est donc une nouvelle montre qui permet de voir que le monde de l’horlogerie n’est pas forcément figé. Car c’est une véritable démonstration de la part de A. Lange & Söhne qui montre qu’il peut sortir de sa zone de confort pour affronter les plus grands horlogers suisses sur le marché de la montre sportive chic. Avec ce modèle, la marque risque donc de se populariser et de s’ouvrir d’autres clientèles !