Accueil > Découverte horlogère > Nomos, petite visite de la manufacture de Berlin à Glashütte !
Siège de Nomos Glashuette

Nomos, petite visite de la manufacture de Berlin à Glashütte !

Notez cet article

Marque encore assez méconnue en France, Nomos Glashütte est pourtant un acteur de poids en Allemagne, grâce à sa production 100% manufacture et à son design innovant et très réussi. Alors, lorsque la maison horlogère m’a invité pour découvrir sa manufacture en Allemagne, entre Berlin et Glashütte, j’ai sauté sur l’occasion, avec en prime la possibilité de vous faire découvrir une très belle marque !

Nomos Glashütte, entre Berlin et Glashütte…

Le voyage commence non pas dans le berceau de la haute horlogerie allemande – Glashütte -, mais dans la capitale germanique, car la manufacture a décidé en 2001 d’y ouvrir un bureau et d’y transférer ses équipes marketing, de communication et de design…

Berlin pour l’esprit créatif

Dans de beaux bureaux situés sur le Landwehrkanal dans le sud de Berlin (depuis 2011), se trouvent les équipes créatives de la marque (environ 40 personnes). Pourquoi Berlin et pas Glashütte ? Tout simplement parce que la manufacture voulait se sortir du carcan de la haute horlogerie germanique en recrutant des talents plus jeunes, dynamiques et mondialisés qui pourraient apporter une autre vision de l’horlogerie que celle qu’on trouve chez les autres horlogers du très traditionaliste village de Glashütte.

Au final, le résultat est là, car Nomos propose aujourd’hui des produits design, fortement inspirés par le Bauhaus et le Deutscher Werkbund, mais qui sont aussi de véritables montres horlogères. En reprenant la pensée du Bauhaus, Nomos conçoit donc ses montres autour du mouvement et des fonctionnalités attendues, et elle lui rajoute un véritable esthétisme. En un mot, les designers de la marque ont pour objectif de concevoir l’esthétisme en fonction des complications techniques. Le résultat est donc un garde-temps fonctionnel, pratique et design !

Montres Nomos

En plus de leur travail sur les montres et de l’ensemble des composants comme les couronnes, les aiguilles ou encore les typographies du cadran, les designers s’occupent aussi des écrins et boîtes, et même des outils de communication avec les équipes marketing présentes, elles aussi, à Berlin.

On doit donc la réussite esthétique des créations de Nomos à ses designers maisons, dont le responsable actuel est Thomas Höhnel. Ce dernier nous a expliqué le fonctionnement de la marque, l’importance de la collaboration entre les équipes techniques de Glashütte et celle, créative, de Berlin. Pour aller plus loin, la marque n’a pas hésité à collaborer avec plusieurs designers de talent pour créer certains modèles comme la Nomos Autobahn avec Werner Aisslinger, la Zürich avec Hannes Wettstein ou encore le designer berlinois Marc Braun pour la Metro.

Nomos et design

Glashütte, technique et production

230 km plus au sud, en plein dans les montagnes saxonnes, tout proche de la frontière tchèque, se trouve un petit village pas inconnu des passionnés d’horlogerie. Coincé à la jonction de deux petites vallées, ce bourg de 7 300 habitants abrite certains des plus beaux noms de l’horlogerie mondiale comme A. Lange & Söhne et Glashütte Original. Au total, le village abrite une petite dizaine de marques horlogères, et la plus importante d’entre elles en terme de production est Nomos Glashütte.

Le siège social, situé juste en face des deux grands noms de l’horlogerie allemande, se trouve dans l’ancienne gare du village. Aujourd’hui, Nomos y a installé sa direction et ses services financiers, mais il y a quelques années encore, il abritait la production de composants horlogers.

Après un tour au siège et la découverte des montres de la marque, nous avons pu découvrir la manufacture de composants horlogers dans un petit bâtiment en dehors du village, mais toujours dans Glashütte pour avoir le droit à l’appellation contrôlée de Glashütte. En effet, la grande majorité des composants des montres est faite à Glashütte et, au total, Nomos produit 95% de ses composants (seuls le spiral, le verre saphir, les rubis et le bracelet en cuir sont sous-traités), ce qui en fait une véritable manufacture !

Dans ce bel atelier moderne, on découvre alors l’ensemble de la production de composants qui serviront ensuite à faire les mouvements. Différentes machines comme des tours, des découpes laser, etc. d’excellentes qualités permettent à la marque de produire ses rouages, tiges, platines, etc. Les finitions sont aussi réalisées ici, tant pour le soleillage que pour les côtes.

Siège de Nomos Glashuette

Le dernier bâtiment, la Chronométrie, se trouve en haut du village, sur l’un des flancs de la vallée, et il permet d’admirer Glashütte et les montagnes alentours. On trouve ici le département R&D qui abrite pas moins d’une vingtaine de personnes et aussi l’atelier de montage des montres et des mouvements.

Au niveau de la R&D, les différents ingénieurs de la marque ont travaillé avec l’institut mécanique de Dresde pour réussir à concevoir l’ensemble de l’échappement et barillet (le cœur de la montre) et ils ont même breveté un nouvel alliage pour le spiral. Les ingénieurs et spécialistes de la R&D vont même jusqu’à retravailler les dents des différents rouages pour trouver la meilleure efficience possible. Pour finir, ils développent bien sûr les futurs mouvements et donc sans doute les futurs complications que nous proposera Nomos !

Pour finir la visite, nous parcourons les autres étages qui sont faits pour le montage, tant celui de l’échappement et du barillet (phase très complexe) que celui des mouvements, puis des montres en elles-mêmes. Bien sûr, chaque montre est vérifiée, tout comme le mouvement qui ne doit pas avoir une variation de plus d’une minute par semaine.

Mouvement Nomos Glashütte

Pour conclure

Cette visite m’a permis de voir l’expertise et la maîtrise de Nomos et aussi de mieux comprendre la marque. Alors que l’horlogerie allemande, surtout celle de Glashütte, est souvent enfermée dans le classicisme (certes très joli), la maison Nomos Glashütte propose de véritables montres design, très réussies esthétiquement, mais aussi et surtout techniquement.

Leurs outils de production et leurs personnels fabriquent effectivement des garde-temps d’une grande qualité, avec un rapport qualité-prix assez exceptionnel, souvent deux ou trois fois moins chers que ce que peut proposer la concurrence. L’occasion de découvrir et redécouvrir cette marque et ses produits !

Nomos à Glashütte