Accueil > Actualité de l'industrie horlogère > Les montres suisses s’exportent mieux

Les montres suisses s’exportent mieux

Alors que l’industrie horlogère semblait en pleine atonie depuis le début de l’année, la reprise semble pointer le bout de son nez. Une bonne nouvelle, car l’on pouvait craindre une nouvelle crise comme 2008-2009. Cependant, il ne faut pas oublier que le marché chinois est plein bouleversement à cause des différentes lois anti corruption que fait passer le nouveau gouvernement de Pékin.

Les exportations horlogères en forte hausse en septembre !

Le réveil fait du bien. Effectivement, en septembre 2013, les exportations horlogères sont reparties de 8,5 % en valeur, soit 1,9 milliard de francs suisses. C’est donc, et de loin, la plus importante hausse de l’année.

Dans le détail, seule une catégorie de montres de moins de 200 francs a connu une baisse des ventes (-12,7 % en quantité), ce qui veut dire que Swatch est sans doute touchée.  C’est au-dessus de 500 francs suisses que la croissance est la plus forte avec +8,8 % en valeur et +7,3 % en nombre de pièces.

Par matière, les montres acier sont en hausse de 8 % et représentent 719,6 millions de francs suisses, alors que les garde-temps en or sont en hausse de 582,9 millions de francs suisses. Le platine, quant à lui, explose totalement avec +94 %, soit 63,8 millions de CHF.

Par contre, la mauvaise nouvelle est du côté du nombre total d’unités vendues. 100 000 montres en moins ont été vendues en ce mois de septembre.

Une légère hausse sur 9 mois

Grâce à ce beau mois de septembre, l’industrie suisse s’en sort très bien avec 1,9 % depuis le début de l’année, pour un chiffre d’affaires à l’exportation de 15,65 milliards. Pourtant, comme en septembre, il faut voir que le nombre de montres suisses exportées entre janvier et septembre a baissé de quasiment 1 million. Ce chiffre est vraiment très impressionnant, surtout lorsque l’on sait que certains marchés sont en vraie difficulté.

Hong-Kong (1er marché des exportations) et la Chine (3e marché) sont en vrai difficulté. Hong Kong baisse de -6,8 % (en valeur) par rapport à 2012, alors que la Chine tombe de -14,7 % (en valeur). La France aussi fait grise mine, en baissant de -14,9 %, ce qui fait passer le pays de la 4e place en 2012 à la 6e place en 2013.

Sinon, sur les trente premières positions, la plupart des pays font de très bonnes performances. On est d’ailleurs par les performances de l’Allemagne (+11,4 % à 942 millions de francs suisses), l’Italie (+6,3 % à 884 millions de CHF) ou encore le Royaume-Uni (+25,7 % à 676 millions de francs suisses). Je vous laisse d’ailleurs observer les statistiques sur cette page.

Sinon, même si nous avons seulement les chiffres de LVMH, on voit que le pôle luxe et horlogerie a augmenté de +3 %. Cela est plutôt une bonne nouvelle après les chiffres qui étaient plutôt médiocres lors du premier semestre.

Vous souhaitez en savoir plus sur l’horlogerie, alors découvrez aussi :

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.